Première partieDeuxième partie – Troisième partie


Lors des tests post-GP à Valencia, la grosse nouveauté était que nous avons pu voir de près les motos que nous avions entre-aperçues à Misano, à savoir celles équipées d’un moteur à calage Big Bang.

valencia-0

Extérieurement, il n’y a pas d’énormes différences.
Le mardi, Marc Marquez a utilisé un châssis qui indiquait seulement sa nouveauté par l’intégration d’origine de la modification permettant le montage du nouveau bras oscillant. En résumé et pour faire bref: il n’y avait plus de soudure au niveau de l’axe de bras oscillant!

valencia-1

Mais dès le lendemain, un autre cadre présentant une grosse soudure était alignée !

valencia-11

Note: Nous avons choisi de les nommer V1 et V2 mais il est réellement impossible de savoir lequel utilisera Marc Marquez la saison prochaine.

De même; aucun gros changement n’était décelable sur les éléments de carrosserie, si ce n’est un flanc arrière droit beaucoup plus volumineux pour protéger le pilote d’un échappement modifié…

valencia-3

La modification inclue un flanc plus large et plus proéminent, plus une pièce intermédiaire qui vient se raccorder à la selle.

Cette photo permet de comparer avec le flanc 2017 avec le modèle 2016…

valencia-4

Les échappements modifiés sont la caractéristique visible du moteur Big Bang: leur longueur doit être accordée au nouveau calage et ils le sont aussi-bien pour les cylindres arrière que pour les cylindres avant.

Visiblement, les tubes arrières 2017 sont plus éloignés du réservoir sur la version 2017 (à droite)…

valencia-5
valencia-6

Alors que les tubes avant adoptent une fonction moins “fluide”.

valencia-12

Quelque soient les versions utilisées, Marc Marquez utilise toujours son frein arrière ventilé.

valencia-7
A noter que Marc Marquez a fini ces tests au guidon de sa moto habituelle…

valencia-13

Du côté du team LCR, le plus proche du HRC, Cal Crutchlow a continué à utilisé son cadre “fin” (voir ici) et a lui aussi bénéficié du moteur Big Bang, dans deux configurations différentes.

Version de base avec sa moto 2016:

valencia-8

Version  avec l’ensemble réservoir-selle modifié (vu à Aragon), et peut-être celui utilisé par le team Repsol Honda lors des tests privés à Misano, puisque les motos y roulaient avec le Big Bang aux couleurs Repsol, et non en noir.

valencia-9
Notez la mauvais jointure flanc 2017/selle alors que, pourtant, l’échappement semble être un 2016…

valencia-10

Conclusion: Comme on a pu le voir au fil de ces quatre articles, Honda figure parmi les constructeurs qui ont le plus travaillé cette année. Devant faire face aux nouveautés qu’étaient l’électronique unique et les pneus Michelin, ils ont choisi délibérément, dès le début de saison, d’apporter la nouveauté supplémentaire qu’était le moteur contrarotatif.
En cours de saison, de nouveaux cadres, réservoirs et échappements ont été testés pour aboutir, lors de ces tests à l’adoption d’un calage Big Bang et modifications qui vont avec…

Donc, contrairement à ce qu’un simple coup d’œil pourrait laisser penser, tout est pratiquement nouveau entre la Honda RC213V de fin de saison 2015 et celles que nous avons vu lors de ces tests: en gros, seul le carénage est le même !

Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow, Dani Pedrosa, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda, Repsol Honda Team