Ce ne sont pas moins de 5 capteurs de températures braqués sur le pneu arrière des Yamaha officielles que l’on peut dénombrer sur cette photo diffusée par Michelin.

Initialement, ces derniers n’étaient autorisés qu’aux essais, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Ils sont complétés par l’élément obligatoire fixé à l’intérieur de la jante qui transmet non seulement la pression du pneu mais bien souvent sa température interne.

En plus de son aspect visuel parfois spectaculaire et des sensations du pilote, cela fait donc 6 éléments pour savoir comment travaille le pneu arrière, sans même parler des capteurs de rotation de roue arrière qui permettent de déceler le moindre patinage.

Aujourd’hui, le pneu arrière et son pouvoir de transmettre la puissance au sol devient l’élément le plus important de la performance des MotoGP…

Divers GP Japan 2016 (Circuit Twin Ring Motegi) 14-16/10.2016 photo: MICHELIN

Divers GP Japan 2016 (Circuit Twin Ring Motegi)
14-16/10.2016
photo: MICHELIN

 

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo, Valentino Rossi