On l’avait aperçu pour la première fois sur la M1 jaune de Katsuyuki Nakasuga en octobre 2015…

Puis il avait été essayé par les pilotes officiels aux tests post-Valence en novembre…

Cette année, Valentino Rossi et Jorge Lorenzo l’ont tout d’abord utilisé discrètement lors de certaines séances libres…

Ce “Il”, c’est évidemment le fameux capteur de couple monté sur le pignon de sortie de boîte, une des pièces qui a défrayé la chronique depuis son apparition sur les Honda sous l’appellation Torqueductor!

Pour la première fois, toujours discrètement, il a donc été utilisé en qualification à Barcelone, le week-end dernier.

Le capteur de couple, en soit, n’est pas une révolution (Honda, Suzuki et Aprilia en disposent, le cas est plus confus chez Ducati) mais il permet une plus grande précision dans la délivrance du couple moteur, et donc, en fonction de tout un tas de paramètres dont l’adhérence n’est pas le moindre, une amélioration des performances.

Sera-t-il utilisé en course à Assen? Fait-il partie des pièces dont Valentino Rossi a parlé au sujet des tests de lundi dernier?

sa1
sa2
sa3

cc

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo, Valentino Rossi