Selon nos confrères de Corsedimoto, Stefano Manzi serait prochainement titularisé aux côtés de Francesco “Pecco” Bagnaia au sein du Sky Racing Team VR46 Moto2.

A peu près inconnu du grand public jusqu’à sa prestation lors du Grand Prix à Silverstone, le pilote italien né le 29 mars 1999 mérite toutefois que l’on retrace son parcours:
Sélectionné en Red Bull MotoGP Rookies Cup en 2012, il y termine 13ème pour sa première année.

En 2013, il monte sur la troisième marche du podium derrière Jorge Martin et Joan Mir, tout en défendant parallèlement les couleurs de Mahindra en Championnat d’Italie aux côtés d’un certain Luca Marini.
L’année suivante, il réédite son résultat en Red Bull MotoGP Rookies Cup tout en participant au Championnat d’Espagne toujours sous les couleurs Mahindra (12e).
Il intègre les Grand Prix en 2015 au sein du team Italia (Mahindra) mais ne marque que 10 points en 17 Grands Prix (trop jeune pour participer au Qatar).
Il retourne donc en Championnat du monde Junior Moto FIM CEV chez Aspar-Mahindra avant d’effectuer une première wild card en Autriche cette année, qu’il conclut à la 20e place.

Silverstone et sa 4e place arrachée au terme d’une extraordinaire combativité pourraient donc marquer un véritable tournant dans la carrière du natif de Rimini.
Toutefois, ce fait d’arme reste unique et Stefano Manzi n’a pu faire mieux que 16e à Misano.

D’où la question: “info ou intox?”

Et si, après coup, cela se révélait être une info, “pourquoi lui et pas Bulega?”
Après tout, hormis Silverstone, le garçon n’a pas prouvé grand-chose en Mondial et doit affronter une comparaison avec les titulaires du team Sky VR46…

Pour une information complète, il faut savoir qu’un article avait été écrit avant le Grand Prix à Misano, évoquant cette vague possibilité de passer en Moto2. De là à ce qu’on assiste à un effet papillon…

Tous les articles sur :