Hélas, trois fois hélas, les 2temps, c’est sympa, ça craque bien, ça sent bon (pour ceux qui aiment l’huile de ricin), ça accélère comme un boulet de canon, mais c’est aussi parfois capricieux.

Et, cet après-midi, la Suzuki 500 de Johann Zarco (en fait une moto ayant été pilotée par le pilote suisse Philippe Coulon en son temps) s’est montrée capricieuse, lors de la course ICGP.
Deux coupures d’allumage au bout de la longue ligne droite du Mistral, puis un comportement vicieux du pneu arrière ont empêché le Champion du monde Moto2 en titre de poursuivre l’aventure au-delà du second tour.

Johann Zarco a été particulièrement frustré car, de sa bouche même, il avait déjà trouvé de vraies sensations de pilotage, malgré une absence quasi totale de frein moteur et un embrayage « d’homme » dont la fonction du glissement limité n’avait pas encore été inventé.

Pour ne pas rester sur un tel sentiment, un mini-duel a été organisé; Johann Zarco (sur une autre Suzuki) vs Christian Sarron (Yamaha).
Qui a gagné ? Difficile à dire, mais nous avons vu la Suzuki une longueur devant la Yamaha…

Quoi qu’il en soit, ce fut une bien belle journée, avec de très belles motos et des pilotes de notoriété, comme Giacomo Agostini, qui se sont volontiers prêtés au jeu, sans se prendre au sérieux et en restant abordables par tout le public.

Demain, Loris Baz devrait faire son arrivée et une galerie plus complète de photos suivra…

68  512   13

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams :