On s’attendait à une Superpole très disputée en catégorie Supersport après que la veille à l’issue des séances d’essais libres cinq pilotes aient été regroupés en seulement en dixième de seconde. Randy Krummenacher avait précédé Lucas Mahias de 0.02, Sandro Cortese de 0.05, Federico Caricasulo de 0.07 et Jules Cluzel de 0.1.

Kenan Sofuoglu, forfait en raison de sa fracture du bassin, était remplacé par Sheridan Morais. Le Sud-Africain devait passer par la Q1 pour se qualifier en Q2, mais il y parvenait sans problème, en compagnie d’une autre Kawasaki ZX-6R pilotée par le Japonais Hikari Okubo.

Le temps à battre était 1’53.138 établi par Jules Cluzel quand il obtint la Superpole en 2015. Sandro Cortese établissait le premier chrono rapide en 1’54.503, avant que Lucas Mahias ne le devançât en 1’54.277. Randy Krummenacher, ex-aequo en tête du Championnat du Monde avec Lucas, occupait la troisième position, mais Jules Cluzel le précédait en 1’54.421.

Si Mahias conservait le commandement en 1’54.277, le danger se précisait avec Sandro Cortese à 0.049, Jules Cluzel à 0.144 (le numéro de course de Lucas, ironiquement), Federico Caricasulo à 0.146 et Randy Krummenacher à 0.462.

Sandro Cortese s’emparait de la meilleure performance à 3 minutes de la fin en 1’53.567. Lucas Mahias se rapprochait de lui à 0.022, devant Caricasulo à 0.081.

Dans le tout dernier tour, sous le drapeau à damier Sandro Cortese conservait la pole position.

Né le 14 avril 1989 à Mont-de-Marsan, Lucas Mahias n’a pas eu droit à la pole position en cadeau d’anniversaire, mais sa brillante deuxième place au centre de la première ligne sera un atout important pour la course de dimanche.

Randy Krummenacher sera juste derrière lui sur la deuxième ligne de la grille de départ, à côté de Jules Cluzel auteur du sixième temps.

Classement des qualifications :

Photos © Yamaha (ci-dessus : Sandro Cortese)

Tous les articles sur les Pilotes : Lucas Mahias, Sandro Cortese

Tous les articles sur les Teams :