C’est au terme d’une qualification où il fallait jouer au chat et à la souris avec la pluie que Lucas Mahias et Jules Cluzel s’élanceront à 11h30 au guidon de leurs Yamaha R6 depuis la première ligne de la grille de départ d’Imola, respectivement 1er et 2e devant Kenan Sufuoglu et sa Kawasaki.

Le Français de 28 ans Lucas Mahias  est arrivé à Imola leader du championnat avec 71 points mais après avoir vu son avance réduite à un seul point après deux courses difficiles à Aragon et à Assen.

Lucas Mahias, GRT Yamaha Équipe officielle WorldSSP , 1er en 1’53.042 : « Je suis très heureux ! Aujourd’hui, cema a été très bien pour moi. J’ai aimé la situation en qualification, c’était tellement excitant de commencer avec la pluie qui tombait. J’ai beaucoup d’expérience dans les courses d’endurance, où il faut aller vite dès le début du tour, et dans ce genre de situation, je suis assez rapide. Certes, c’était très difficile parce que quand je suis parti, je savais que je n’aurais qu’un tour pour essayer de décrocher la pole position. Au deuxième tour, avec la pluie, il était impossible d’aller plus vite. J’ai essayé de sortir en premier, j’ai dépassé Federico et j’étais la première personne sur la piste. J’avais du mal à rentrer dans les virages sans savoir si c’était mouillé ou sec, mais j’ai attaqué et attaqué autant que je le pouvais. Dans le secteur 3 par exemple, je pouvais sentir l’odeur de l’eau sur la piste et c’était très difficile. J’ai regardé mon chrono et j’ai pensé que tout allait bien, et j’ai vu que j’avais créé un écart sur Federico, alors peut-être que tout irait bien et à partir de ce moment, j’ai espéré qu’il pleuve beaucoup. La pole position est excellente pour l’équipe, après deux courses délicates, nous avons eu beaucoup de réunions et nous avons travaillé très dur, ce qui est bon pour l’ambiance et le sentiment d’appartenance à l’équipe. Mon rythme de course est vraiment bon, dans les deux dernières courses, j’ai dû vraiment attaquer pour suivre les autres pilotes, mais maintenant j’ai un très bon feeling avec la moto et ma confiance est de retour ! Je me sens vraiment bien pour la course, j’espère que ce sera une bonne course demain, sans beaucoup de drapeaux rouges comme l’année dernière, pour les pilotes et les fans aussi ».

Quant à Jules Cluzel, outre le fait qu’il avait réalisé la pole position il y a 2 ans, on retiendra également les beaux mots qu’il a eu à l’égard de Kenan Sofuoglu…

Jules Cluzel: « Kenan, Même si tu m’as énervé à plusieurs reprises pendant ces 7 années où nous avons couru ensemble 😜 tu m’as aussi poussé à dépasser toutes mes limites, à apprécier davantage de mes résultats en course, mais surtout, tu m’as permis de m’améliorer de plusieurs façons. Cela a été un honneur de te rencontrer et de courir avec toi, et quelle belle récompense de recevoir un casque de 5 fois champion du monde ! Félicitations ! Je te souhaite le meilleur dans ta nouvelle vie, profite du temps avec ta famille et tes amis. Rendez-vous ce week – end 😊 ».