C’est avec huit centièmes de seconde d’avance que Sofuoglu a réussi à s’imposer devant Mahias à Portimao au terme d’une lutte magnifique, alors que Jules Cluzel terminait en troisième position. Kenan s’emparait ainsi de la première place du Championnat, 4 points devant Lucas.

Avec un point d’avance au classement provisoire du Championnat du Monde Supersport sur Kenan Sofuoglu, Lucas Mahias s’élançait du milieu de la première ligne de la grille de départ, entre le Turc en première position et l’Américain PJ Jacobsen sur la MV Agusta officielle. La deuxième ligne comprenait Sheridan Morais, Jules Cluzel et Niki Tuuli. Federico Caricasulo (le coéquipier de Mahias) formait la troisième avec Luke Stapleford (Triumph) et Gino Rea.

Sous le superbe soleil de l’Algarve, Lucas Mahias était le plus rapide au départ devant PJ Jacobsen, Kenan Sofuoglu, Jules Cluzel et Federico Caricasulo. Jacobsen plongeait à l’intérieur de Mahias et lui ravissait la première position. Sofuoglu sortait un peu large dans un virage, et peu après Cluzel le dépassait pour s’emparer de la troisième place.

Sofuoglu perdait un peu de terrain sur les trois leaders, tandis que Jules Cluzel, vainqueur ici-même à Portimao en 2012 et 2015, effectuait la jonction avec Jacobsen et Mahias. Morais en cinquième position avait un peu de mal à suivre, à 1.4, devant Caricasulo à 1.8. Kyle Ride chutait sans gravité.

Derrière PJ Jacobsen, Jules Cluzel s’emparait de la deuxième position au détriment de Lucas Mahias, tandis que Kenan Sofuoglu effectuait la jonction avec les trois premiers. Morais cinquième se rapprochait légèrement à 1.1. Jules Cluzel passait à la première place à 14 tours du drapeau à damier, bientôt imité par Lucas Mahias qui doublait lui aussi PJ Jacobsen.

Lucas Mahias se portait au commandement, devant Jules Cluzel, Kenan Sofuoglu, PJ Jacobsen et Sheridan Morais. Puis Cluzel passait en tête, devant Sofuoglu, Mahias, Jacobsen et Morais. Caricasulo sixième était à 2.5, devant Niki Tuuli et Gamarino.

Sofuoglu prenait la première place devant Mahias environ à la mi-course, ce qui lui donnait la tête du Championnat avec 4 points d’avance sur le Français.

Sofuoglu devançait Mahias de 0.2 et Cluzel de 0.5, alors que Morais quatrième précédait désormais à 1.7 Jacobsen qui perdait du terrain, à 2.05, tandis que Tuuli sixième pointait à 6.5.

Aux deux tiers de la course, la bagarre pour la victoire opposait Sofuoglu à Mahias et Cluzel. Morais pointait à 2.1, Jacobsen à 2.7 et Tuuli à 8.4. Il restait 20 pilotes en course, après un nombre de chutes assez élevé. A 5 tours de la fin, l’écart augmentait légèrement entre les trois premiers, avec Sofuoglu 0.5 devant Mahias et 1.2 devant Cluzel.

Sofuoglu réalisait le meilleur tour en course en 1’45.984, mais Cluzel lui répliquait en 1’45.534. A deux tours de la fin, Mahias recollait à la roue arrière de Sofuoglu, tandis que Cluzel était à 1.3 et Morais à 3.2. La lutte entre Sofuoglu et Mahias était magnifique. Les deux leaders du Championnat abordaient le dernier tour roue dans roue. Sofuoglu l’emportait finalement avec 0.08 d’avance sur Mahias, devant Cluzel, Morais et Jacobsen.

Les trois dernières manches du Championnat du Monde auront lieu à Magny-Cours le 1er octobre, Jerez le 22 et Doha le 4 novembre.

Classement de la course :

Classement provisoire du Championnat du Monde :

 

Tous les articles sur les Pilotes : Jules Cluzel, Lucas Mahias

Tous les articles sur les Teams :