Après son opération en huit, Alex Rins a été réexaminé et a subi des tests neurologiques pour vérifier le niveau de sensibilité de son avant-bras et de sa main gauche.

Apparemment, l’examen aurait révélé une lésion du nerf ulnaire (celui qui vous donne une décharge électrique quand vous vous cognez le coude). En conséquence, le pilote Suzuki devra subir de nouveaux examens la semaine prochaine pour affiner le verdict, mais il semble d’ores et déjà très peu probable qu’il puisse être de retour au Mugello.

Ce n’est d’ailleurs sans doute pas un hasard si le communiqué de Suzuki évoquait pour Sylvain Guintoli un remplacement pour « Le Mans et les courses suivantes », et on en arrive à se demander si, après ses trois sérieuses blessures survenues depuis son passage en MotoGP, Alex Rins ne vient pas de réduire à néant sa première saison dans la catégorie reine…

Quoi qu’il en soit, nous souhaitons le plus rapide rétablissement possible pilote espagnol, même si cela fait le bonheur d’un pilote français.