Fer de lance du retour de l’usine Yamaha en Superbike, le Champion du Monde de la catégorie avec Aprilia, Sylvain Guintoli a lourdement chuté hier, samedi, lors des qualifications du meeting d’Imola. Un high-side aussi spectaculaire qu’étrange qui laisse planer le doute d’une défaillance technique ou électronique. Un accident qui a motivé la sortie des drapeaux rouges.

Catapulté par-dessus sa R1, le Français s’est lourdement reçu sur le bitume toscan. Tout de suite, on a compris la gravité de la situation en voyant le corps du tricolore désarticulé comme un pantin dans sa glissade. Celle-ci terminée, Guinto a eu le réflexe de lever un bras en signe de détresse.

Il a donc fallu l‘évacuer et le bilan est le suivant : commotion, multiples contusions, fracture tibia-malléole gauche. La note est salée, mais elle aurait pu être pire. Sylvain Guintoli espère retrouver la compétition en Malaisie le 15 juin prochain.

On notera aussi que Lucas Mahias, engagé sur une Kawasaki, a aussi chuté à Imola. Après scanner, des traits de fractures des vertèbres T4 T5 T6 ont été diagnostiqués. Sa moelle épinière fragilisée, il a dû déclarer forfait pour le reste du meeting.
Le week-end prochain, il est attendu pour la compétition de Moto2 avec la TransFIORmers.

Il y a deux semaines, c’était malheureusement au tour de Florian Marino de se blesser très sérieusement à Assen. Le pilote de Cannes vient seulement de rentrer chez lui.

Il ne s’agit pas de Grands Prix, mais nous avons évidemment une trègrosse pensée pour tous nos pilotes français actuellement blessés en Superbike !
Courage, les gars !

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :