Après avoir traduit et étudié en détail le nouveau règlement concernant l’interdiction des ailerons, nous avions abouti à l’idée, aujourd’hui vérifiée, que les ailerons pourraient survivre à condition qu’ils soient carénés.

Toujours curieux d’essayer de deviner ce que pourrait être le futur, nous avons pris en compte ce qui s’est passé il y a fort longtemps en F1 pour en arriver à la possibilités d’ailerons réglables afin de fournir exactement l’appui désiré en fonction de tel ou tel circuit.

En fonction du règlement, la problématique se résumait à savoir si le Directeur technique du MotoGP allait seulement homologuer une forme extérieure de carénage, laissant la porte ouverte à tous les réglages internes possibles, ou si cela incluait également les ailerons intégrés, au quel cas on pourrait oublier les ailerons réglables…

Nous allions tenter d’obtenir une réponse de Danny Aldridge lui-même quand Mike Webb, dans une interview diffusée sur le site MotoGP.com, semble avoir levé le mystère: “Cela doit davantage ressembler à des carénages traditionnels avec des surfaces lisses à l’extérieur, mais nous avons laissé libre ce qu’il y a à l’intérieur du carénage. Donc tous les petits conduits, les veines aérodynamiques et les autres choses à l’intérieur, ils peuvent les changer en cours d’année, mais ils ne pourront avoir qu’un update de l’extérieur durant l’année.”

Ainsi donc, si les constructeurs et les teams peuvent changer le nombre et l’inclinaison des ailerons cachés derrière les carénages, plus rien ne s’oppose aux ailerons réglables pouvant être ajustés en cours de séance.

Ducati a ouvert la boîte de Pandore, et elle n’est pas près d’être refermée…

Sur la photo de couverture, on voit un système utilisé en F1 pour redresser la courbure d’un aileron, mais, en MotoGP, les premiers réglages d’inclinaison des ailerons arrière des F1 pourraient largement suffire.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :