Misano, samedi 10 septembre 2016, FP3 : Michele Pirro effectue son premier run avec une roue arrière lenticulaire sur sa Ducati. Ce sera l’unique fois où elle sera utilisée.  

Quelques photos ont été diffusées sur le net et, comme Ducati le confirmera par la suite, chacun pense à un essai aérodynamique, comme sur les vélos de contre la montre ou de poursuite.

La rumeur qui pointe aujourd’hui, reportée par MCN, serait qu’en fait les flasques en carbone n’auraient été là que pour dissimuler un système de récupération d’énergie, comme ceux utilisés en F1.

img_4851
Crédit photo : MCN

Soyons clairs, nous avouons d’emblée que nous n’y croyons pas une seconde !

Les systèmes de récupération d’énergie se divisent en deux catégories, électrique ou mécanique, et aucun des deux ne semble réellement applicable à la moto.

Les systèmes électriques nécessitent des batteries ou de super-condensateurs ainsi que de gros câbles liées aux hautes tensions engendrées. Bref, rien qui n’apparaît sur les photos de la moto de Pirro…

Un système mécanique, hypothèse privilégiée par la rumeur, est basé sur un volant d’inertie qui tourne à très haute vitesse et engendre de fait un effet gyroscopique ayant tendance à empêcher la roue de s’incliner; pas vraiment idéal au moment de prendre un virage après un freinage !

L’avenir nous dira peut-être si Ducati s’est lancé dans cette autre direction que celle du KERS, qui de toute façon est interdit par la réglementation depuis 2008 et les essais de Ktm en la matière sur sa 125cc, comme l’aérodynamique à partir de l’année prochaine, ou s’il ne s’agit que d’élucubrations de journalistes, comme nous le pensons actuellement… Désolés !

Tous les articles sur : Michele Pirro