MotorLand Aragón accueillera la 14ème course du Championnat du monde MotoGP 2016 du 23 au 25 Septembre.

Le circuit est localisé près d’Alcañiz den Aragón, au Nord-Est de l’Espagne. Son tracé a été conçu par l’architecte allemand Hermann Tilke en collaboration avec le pilote Pedro De La Rosa et a été inauguré le 6 septembre 2009. La course de MotoGP s’est déroulée là depuis 2010 où elle est devenue la 4ème épreuve du Championnat du monde GP se déroulant sur la péninsule ibérique.

Le tracé utilisé pour les motos mesure 5.077 km et est composé de deux longues lignes droites  qui sont juste séparées par une paire de courbes. Curieusement, tandis que tous les chronos les plus rapides ont été établis par des pilotes espagnols, la vitesse la plus haute jamais atteinte revient à Stefan Bradl, avec 341.6 km/h en 2013.
On considère que le circuit est plutôt technique et tout à fait exigeant pour les freins parce qu’il ne permet pas au système de freinage de bien se refroidir, particulièrement dans la première partie de la piste. Cette section contient un nombre important de courbes serrées qui peuvent mettre les freins à rude épreuve.

Selon les techniciens Brembo, qui travaillent avec tous les pilotes MotoGP (Brembo est le fournisseur à 100 % des pilotes de la catégorie reine), MotorLand Aragón se classe dans la catégories des circuits très exigeants pour le freinage. Sur une échelle de 1 à 5, il se situe à l’index 4 de difficulté, le même score donné à 3 autres pistes, incluant un autre circuit espagnol, Jerez.

Utilisation des freins pendant le GP
Les MotoGP utilisent leurs freins 11 fois par tour et une bonne partie de ceci intervient durant la première moitié de la piste. La deuxième section est nettement plus rapide grâce à une ligne droite de 968 mètres où les MotoGP excèdent les 340 km/h. Les freins sont utilisés pendant plus de 31 secondes par tour, ce qui représente 28 % de la course.
La succession si rapprochée de ces courbes se traduit par un ralentissement moyen relativement bas : 1,13 g.

Des 11 zones de freinage à MotorLand Aragón, on en considère seulement une fortement exigeante pour les freins, mais 6 présentent une difficulté moyenne et 4 une difficulté légère.
La première courbe est la plus dure pour le système de freinage car les motos doivent y ralentir de plus de 200 km/h, passant de 288 à 86 km/h en 244 mètres. Les pilotes appliquent 7 kg de force sur le levier de frein et sont soumis à un ralentissement de 1,5 g.

brembo

Tous les articles sur :