On les cherchait (en vain) bien cachés sous les selles des Ducati officielles, mais ils étaient là, sous nos yeux , et on ne les voyait pas…

« Ils », ce sont les Mass Dampers, c’est-à-dire des masses suspendues servant d’amortisseurs, dont le but est de diminuer les effets négatifs du chattering (voir notre dossier chattering ici). Une technologie issue de la F1.

Et alors que tous les yeux étaient focalisés pour tenter d’en trouver un dans la fameuse « boîte à salade » de la Ducati GP17, il y en avait deux, bien visibles, accrochés à chaque extrémité du bras oscillant des Kalex du team SAG.

Cela a bien fait rire Eduardo Perales, propriétaire du team SAG et auteur de ce montage jusque-là inédit en Moto2, qui s’est confié au site Speedweek : « Je ne peux pas vous expliquer de façon détaillée. Le nom de ce composant est ISSR. Cette technique devrait réduire le chattering devant et derrière. Parfois, ça marche et parfois non. J’ai dépensé beaucoup d’argent pour perfectionner cette technique. Je fais ce composant moi-même, et seulement quelques personnes savent ce qu’il y a à l’intérieur, en plus de moi. J’utilise aussi des pièces fabriquées par six compagnies différentes. C’est pourquoi je ne peux révéler aucun détail.
Nous avons déjà reçu la confirmation de l’IRTA et de Dorna que nous sommes autorisés à utiliser ce composant. Nous l’avons déjà mis en piste lors de huit courses en 2017, mais personne ne l’a remarqué. Les gens se concentrent toujours sur les pilotes au sommet. Nous ne sommes pas Ducati ou Yamaha, mais nous avons aussi des idées. »

Le principe du Mass Damper est une masse coulissante dont le mouvement est contrarié par des ressorts, de l’huile ou du gaz comprimé. C’est un système purement mécanique, indépendant du reste de la moto et ne comportant aucune électronique. De ce fait, il n’est pas interdit par le règlement.

À noter que pour le rendre plus discret vis-à-vis de la concurrence, au début, le team SAG l’avait quand même peint en noir…