L’équipe d’usine KTM Racing a procédé cette semaine à ses derniers tests avec la KTM MotoGP sur le circuit de Valence en prévision de sa Wildcard lors du Grand Prix qui s’y tiendra au moins de novembre.

Mika Kallio et Randy de Puniet ont participé à ce 12ème test de l’année durant trois jours à partir de mercredi. La météo était excellente le matin mais une pluie fine s’est installée l’après-midi, ce qui a causé une anodine chute pour Randy de Puniet. Les conditions ont constamment changées durant le deuxième jour, l’équipe devant lutter avec une piste tantôt humide, tantôt sèche, avant que le soleil ne refasse son apparition le vendredi pour conclure cette 35ème journée de test de l’année.

Mais un des points intéressants de ces essais était la présence de la Ducati D16 que Michele Pirro mettait au point pour Jorge Lorenzo et son premier contact avec la machine italienne lors des tests post-GP  de Valence.
Il est significatif de noter qu’après cette confrontation, Mika Kallio parle de possibilité de marquer des points…

Mike Leitner (Vice-président Onroad) : “En un an, nous nous sommes remarquablement développés et je crois que ceci a été uniquement possible grâce à l’énorme quantité d’énergie et à un effort maximal de toute l’équipe. Nous devons considérer la Wildcard dans le dernier Grand Prix comme un autre test. Ce sera encore une autre nouvelle situation où nous pourrons améliorer nos chronos dans des conditions différentes. Ce serait idéal si nous pouvions finir la course sans problèmes et obtenir la meilleure performance possible. Cependant, il s’agira du premier Grand Prix pour le projet KTM RC16, alors que les autres équipes ont déjà eu l’expérience de la course durant toute la saison.”

Sebastian Risse (Directeur Technique Onroad) : “Quand vous regardez un an en arrière, il est bon de voir comment nous avons pu continuer à nous développer depuis que nous avons testé ici pour la première fois. Je pense que nos trois journées ici ont montré que le package fonctionne bien. En ce qui concerne la vitesse, nous devons apprendre à connaître la concurrence encore mieux. D’un point de vue technique, nous aurons notre attention partagée durant les quatre semaines entre maintenant et la course. D’une part parce que immédiatement après celle-ci, nous aurons nos premiers tests avec nos pilotes MotoGP pour la saison à venir, et pour ceci nous avons besoin de beaucoup de pièces. D’autre part, nous voulons naturellement construire la meilleure moto possible pour Mika en bâtissant sur l’expérience que nous avons, et nous assurer que nous pouvons fournir les pièces de rechange nécessaires pour que nous puissions nous rendre à Valence avec une conscience claire.”

Mika Kallio: “Tout le monde dans l’équipe peut vraiment être fier du travail accompli cette année mais en sport mécanique, nous n’atteignons jamais vraiment la fin. Heureusement, nous pouvons voir qu’il y a toujours beaucoup de place pour des améliorations. Je dirais que notre niveau est bon. Avec Ducati ici, nous avions de nouveau une bonne référence, mais la course nous montrera où nous sommes vraiment . Naturellement, j’attaquerai encore davantage devant les fans sur le circuit, et je piloterai avec toute la concurrence, mais notre but doit être de voir la ligne d’arrivée. Peut-être pourrions-nous même marquer un ou quelques points et, si tout  se déroule parfaitement, peut-être même qu’un peu plus est possible. Nos propres exigences sont extrêmement hautes et ainsi sont les attentes extérieures, mais nous devons être réalistes et nous devons continuer à nous concentrer sur notre travail.”

Randy de Puniet: “C’était une bonne année pour moi, même si je n’ai pas pu être sur la moto à tous les douze tests. Il y a eu des améliorations considérables à chaque fois que j’y suis allé, tout comme ici dans le test final. Je pense que nous avons de nouveau pu préparer la course de Mika, trouver de nouvelles choses et également faire beaucoup de tris entre d’autres, mais maintenant il est temps de courir. Il sera passionnant de voir ce qu’il est possible de faire après seulement une année de développement. Je serai présent et je croiserai les doigts, et naturellement, je souhaite bonne chance à l’équipe entière, et par-dessus tout, le succès.”

Dimanche 13 novembre 2016, juste un an après le lancement, le KTM Factory Racing Team rivalisera avec la concurrence lors du GP de Valence avec Mika Kallio.
Bradley Smith et Pol Espargaro, les deux pilotes d’usine 2017, essaieront la KTM RC16 les mardi et mercredi suivants  avant de procéder à trois jours de tests à Jerez la semaine suivante.

Sauf que si l’on se fie aux déclarations de Lin Jarvis, Pol Espargaro, sous contrat Yamaha, ne pourra pas y participer

Tous les articles sur : Mika Kallio, Randy de Puniet