De violents orages se sont abattus sur le circuit de Sepang, la nuit dernière, rendant la piste impraticable en début de cette deuxième journée du test officiel à Sepang. Il faudra attendre la mi-journée pour retrouver de l’action sur le circuit.

Seuls quelques pilotes se sont aventurés en piste, à l’image de Johann Zarco désireux de comprendre le comportement de la Yamaha dans ces conditions. Le reste du plateau a fait progressivement son entrée en scène aux environs de 14h.

Marc Marquez a d’abord signé le meilleur temps sur une piste séchante, devant Alvaro Bautista et Valentino Rossi, mais avec un chrono moins rapide que le temps de référence réalisé hier par Casey Stoner.

Le classement s’est affolé en fin de journée et c’est Andrea Iannone qui s’est finalement imposé. L’Italien a placé sa Suzuki GSX-RR en tête avec un temps de référence de 1.59.452, “Je suis très content d’aujourd’hui, bien que nous n’ayons eu que trop peu de temps en raison des conditions de piste. Nous avons fait beaucoup de travail et, surtout, nous avons fait un pas en avant,” déclare l’Italien. “Lors des premiers essais, nous avons commencé avec quelques configurations qui ne me faisaient pas me sentir totalement à l’aise, puis quand nous avons essayé quelques changements, j’ai trouvé beaucoup plus de confiance et les temps au tour sont descendus de manière énorme. Ce ne sont pas des changements radicaux, plutôt de petites améliorations, mais elles se sont révélées très efficaces.”

 

Andrea IANNONE ITA Team SUZUKI ECSTAR SUZUKI MotoGP Test Sepang 2017 (Circuit Sepang) 30/01-1/02.2017 photo: MICHELIN

Andrea IANNONE ITA
Team SUZUKI ECSTAR
SUZUKI
MotoGP
Test Sepang 2017 (Circuit Sepang)
30/01-1/02.2017
photo: MICHELIN

 

Andrea Iannone semble avoir trouvé ses marques dans l’équipe Suzuki, “Nous travaillons très bien, il y a une bonne ambiance dans mon équipe. Ils travaillent très dur et très professionnellement et cela me donne une attitude positive qui me permet de rouler avec confiance. Aujourd’hui est le résultat de cela; nous avons beaucoup progressé depuis hier et il est important pour nous d’avoir trouvé des améliorations.”

L’Italien compte près d’une demi-seconde d’avance sur la Yamaha de Maverick Viñales. Alvaro Bautista complète le Top 3 de la journée, mais l’Espagnol reste au-dessus de la barre des deux minutes. Valentino Rossi et Johann Zarco complètent le Top 5. Son compatriote Loris Baz conclut cette journée de mardi avec le 18e temps en 2’01.227, malgré une chute sans conséquence en fin de journée, “Aujourd’hui, c’était un peu plus compliqué qu’hier,” explique le pilote Ducati Avintia. “Nous avons dû attendre le temps que la piste sèche et quand nous sommes sortis, le feeling était très bon. Nous avons ensuite essayé plusieurs idées de réglages, mais j’ai chuté.”

 

Johann ZARCO FRA Monster Yamaha Tech 3 YAMAHA MotoGP Test Sepang 2017 (Circuit Sepang) 30/01-1/02.2017 photo: MICHELIN

Johann ZARCO FRA
Monster Yamaha Tech 3
YAMAHA
MotoGP
Test Sepang 2017 (Circuit Sepang)
30/01-1/02.2017
photo: MICHELIN

“Nous souffrons du manque de temps en piste perdu durant la matinée, mais en dehors de cela, ce fut une journée normale. Demain, je vais continuer à travailler sur mon style de pilotage. Je suis toujours agressif et cela ne fonctionne pas avec cette moto.”

Cachez ces ailerons que je ne saurais voir…

Ce lundi, Kohta Nozane, pilote test Yamaha, a étrenné le nouveau carénage dont Maio Maregelli faisait mention dès le matin. Ce nouveau carénage intègre des ailerons qui sont tout à fait autorisés par le nouveau règlement 2017. Il a été essayé par Valentino Rossi et Maverick Viñales durant l’après-midi.

Valentino ROSSI ITA Movistar Yamaha MotoGP YAMAHA MotoGP Test Sepang 2017 (Circuit Sepang) 30/01-1/02.2017 photo: MICHELIN

Valentino ROSSI ITA
Movistar Yamaha MotoGP
YAMAHA
MotoGP
Test Sepang 2017 (Circuit Sepang)
30/01-1/02.2017
photo: MICHELIN

Malheureusement, notre curiosité ne sera pas comblée puisque ni l’Italien et ni l’Espagnol n’ont le droit d’en dire plus, “J’ai testé le nouveau carénage, mais je n’ai pas le droit d’en davantage,” explique Viñales. Rossi précise néanmoins qu’il permet de rendre la YZR-M1 plus agile et de mieux gérer l’usure du pneu arrière.

Valentino Rossi s’empare du quatrième temps du classement, “Mon rythme était assez bon aujourd’hui. J’ai chassé le chrono à la fin, et je termine en quatrième position, donc dans le Top 5; c’est correct. Nous avons un châssis différent qui s’est bien comporté et je l’apprécie. Nous n’avons pas encore décidé, mais la première impression a été positive.”

Si Marc Marquez termine la journée avec le dixième temps, à plus d’une seconde de Iannone, et 27 tours bouclés, Valentino Rossi pense que le Champion en titre cache son jeu, “Il ne serait pas surprenant qu’il soit plus rapide d’une demi-seconde que tout le monde à la fin.”
De son côté, Marc Marquez explique, “On doit travailler sur l’électronique à l’accélération, mais on est mieux qu’en février dernier à Sepang. Cela dit, notre rythme n’était pas trop mauvais et nous espérons que nous allons l’améliorer demain. Nous devons nous concentrer et travailler dur. Je suis sûr que nous allons progresser pas à pas !”

MARQUEZ Marc (SPA) Repsol Honda Team Honda MotoGP Test Sepang 2017 (Circuit Sepang) 30/01-1/02.2017 photo: MICHELIN
MARQUEZ Marc (SPA)
Repsol Honda Team
Honda
MotoGP
Test Sepang 2017 (Circuit Sepang)
30/01-1/02.2017
photo: MICHELIN

Rossi devance le tricolore Johann Zarco qui a bouclé 50 tours aujourd’hui, malgré les conditions de piste difficiles, “Je suis content de ce que l’équipe et moi avons réalisé ensemble,” confie le double Champion du Monde Moto2. “Il a fallu beaucoup de temps pour que la piste sèche ce matin et ainsi de se sentir à l’aise sur la moto. J’ai commencé la journée avec les pneus pluie. Tout comme hier, il était utile d’acquérir une précieuse expérience supplémentaire sur le mouillé et d’avoir plus de connaissances au sujet de la YZR-M1 dans ces conditions. J’ai aussi compris les niveaux de grip.”

“Nous avons accompli un très bon travail aujourd’hui et lorsque nous avons commencé à utiliser les slicks, je me suis senti en confiance et j’ai pu progresser. Nous avons ensuite mis un pneu neuf et j’ai pu améliorer mes temps et progresser. Je pense toujours que j’ai besoin de temps et il y a beaucoup de choses à maîtriser. Cela viendra avec l’expérience.”

La pluie à Sepang, un problème ? 

Plusieurs raisons poussent les équipes à faire le déplacement à Sepang pour les tests de présaison MotoGP. Parmi celles-ci, la météo en fait partie. Il est clair qu’en cette période hivernale, un test en Europe, même dans le sud comme à Jerez, n’offre pas toujours des conditions optimales.

Seulement, depuis les modifications réalisées durant l’hiver dernier, le nouvel asphalte pose des problèmes pour sécher après un orage, ce qui est une monnaie courant en Malaisie. À ce sujet, Loris Capirossi, tout nouveau membre de la Direction de Course, propose deux solutions : “Quelques travaux ont été réalisés ces derniers mois avec l’ajout de drainage, mais ceux-là n’ont pas donné le résultat escompté,” précise-t-il au micro de Movistar. “Entre juin et juillet, l’asphalte subira un traitement spécifique. Si celui ne fonctionne pas, un nouveau revêtement sera posé en décembre prochain.”

Divers     Test Sepang 2017 (Circuit Sepang) 30/01-1/02.2017   photo: MICHELIN

Divers
Test Sepang 2017 (Circuit Sepang)
30/01-1/02.2017
photo: MICHELIN

 

À noter que c’est une question qui ne se pose pas en World Superbike puisque le circuit de Sepang ne figure plus au calendrier de 2017. Dans des conditions plus que difficiles, Nicky Hayden s’était offert sa première victoire en WorldSBK à Sepang.

Le nouveau capteur pneumatique 

Parmi les nouveautés de cette saison 2017, il y a le nouveau capteur pneumatique permettant de savoir quel pneu a été choisi par chaque pilote à la sortie de son box. Cela fait réponse aux difficultés pour les médias et les spectateurs d’identifier les choix de pneus. Durant un test, il est difficile de le savoir puisque certains pneus en développement ne sont pas clairement identifiables.

Selon nos premières informations, le principe est simple : le capteur émet un signal vers le boitier électronique de la moto. Lorsque la moto franchit une boucle de chronométrage placée sur le tracé (entre 10 et 15 boucles selon le tracé), le boitier transmet le type de pneu en plus des informations habituelles.

Divers tires     Test Sepang 2017 (Circuit Sepang) 30/01-1/02.2017   photo: MICHELIN

Divers
tires
Test Sepang 2017 (Circuit Sepang)
30/01-1/02.2017
photo: MICHELIN

Rappelons que les transpondeurs sont utilisés pour le chronométrage depuis 1990 et font partie intégrante de la moto. La 4e génération de transpondeurs a été introduite lors de l’épreuve d’ouverture de la saison 2014. La grande particularité de ce modèle réside dans le fait qu’il est bidirectionnel. Autrement dit, capable d’émettre ET de recevoir des informations. À ce sujet, seule la Direction de Course est habilitée à envoyer des informations au transpondeur pour le moment. Le transpondeur peut offrir aux équipes la possibilité d’envoyer des informations de panneautages, sujet au centre des discussions durant la saison 2016.