Si la météo a été particulièrement clémente avec les trois courses de dimanche dernier en Autriche, elle s’est vite rappelée au bon souvenir des équipes en inondant le paddock dimanche en fin d’après-midi, puis en écourtant de fait les séances d’essais officiels Moto2 et Moto3 de cette unique journée de test, le lundi  en début d’après-midi.

Participaient à ces essais les équipes Moto2 Marc VDS, Federal Oil  Gresini, Forward Racing, Tech 3 Racing, AGR, Tasca, Petronas, Speed Up, Italtrans, SAG, Dynavolt GP Intact et CarXpert Interwetten, ainsi que les teams Moto3 Estrella Galicia 0,0, Sky Racing Team VR46, Peugeot MC Saxoprint, Red Bull KTM Ajo, RBA Racing Team, Gresini Racing Moto3 et Pull&Bear Aspar Mahindra.

En Moto2, Sam Lowes, encore meurtri de ses multiples chutes, a essayé de nouvelles suspensions Öhlins déjà essayées par les pilotes du team marc VDS tandis que le team Tech3 a utilisé une Kalex équipée de suspensions KYB pour faire des comparaisons avec leur propre Mistral M610. On sait que l’équipe française souffre de la désaffection des Top Guns de la catégorie en raison de  l’actuelle Kalexmania qui y règne et voudrait quantifier, à pilote égal, la différence, si différence il y a. En l’occurrence, c’est Xavi Vierge qui a mené cette comparaison.

Chez Dynavolt Intact GP, on a testé des freins Nissin en place des habituels Brembo.

Dans le team CarXpert Interwetten, Dominique Aegerter a cassé un moteur avant de rentrer chez lui pour préparer sa signature qui pourrait être annoncée à Brno.

Johann Zarco n’a pas participé au test.

De nouveaux pneus prototypes plus tendres étaient à la disposition des pilotes.

En Moto3, le grand absent était bien sûr Romano Fenati, ce qui n’a pas empêché le team Sky VR46 de rouler toute la journée avec Nicolò Bulega et Andrea Migno,  y compris sous la pluie, pour augmenter leur confiance dans ces conditions. Nicolò Bulega a chuté sans gravité sous la pluie.

Ktm n’avait par ailleurs pas de grande nouveauté à tester et c’est donc du côté de chez Honda que l’on pouvait noter une nouveau carénage et plusieurs pièces de châssis à tester tandis que les moteurs Mahindra bénéficiaient d’un update jugé positif.
Mahindra avait également apporté un nouveau bras oscillant mais il n’a pas pu être essayé en raison des conditions climatiques.

Photo : Robin Mulhauser