Comme nous vous l’avions indiqué ce matin, la première journée du test MotoGP a été perturbée par une pluie nocturne. Et si le nouvel asphalte s’est révélé particulièrement lisse et sans bosses, une réserve est émise sur le nouveau système de drainage de l’eau.

En effet, Michele Pirro a expliqué à nos confrères de GPone qu’en deux ou trois endroits, la piste n’arrivait pas à complètement sécher car l’eau suintait du sol situé en-dessous l’asphalte.

A voir comment ce qui pourrait être un gros problème (il pleut presque toutes les fins de journée en Malaisie!) évoluera demain pour le dernier jour de ces essais.

Michele Pirro s’est néanmoins appliqué à effectuer une cinquantaine de tours, dont le plus rapide se situait en 2’03 (à comparer au record en 1’59.053 établi par Dani Pedrosa en 2015), tout en réalisant de longs runs pour mettre à l’épreuve les pneus apportés par Michelin pour ce tracé.

Crédit photo : Cal Crutchlow

Tous les articles sur : Michele Pirro