Pour le team manager de l’équipe Ducati MotoGP, le meilleur temps record réalisé lors des tests andalous est bien sûr positif, d’autant plus que complété par la troisième performance de Jorge Lorenzo. Mais il souhaite ne pas s’enflammer trop vite et en tirer des conclusions trop hâtives, car la nouvelle Ducati ne fera son apparition que lors des prochains essais de Sepang fin janvier.

A l’issue de la deuxième journée d’essais espagnols, Tardozzi s’est exprimé auprès de Matteo Aglio de Gpone.com : « Restons calmes, la piste a été complètement refaite et donc tout le monde est plus rapide. De plus, nos principaux rivaux, l’équipe de la HRC et l’équipe officielle Yamaha, ne sont pas là. Nous n’avons aucune référence pour le Champion du Monde et Honda a toujours été très compétitif ici. Et la performance à Jerez pendant l’hiver ne compte pas beaucoup.

« Ce qui compte, ce sont les sensations des pilotes. Ils avaient quelques éléments différents à tester ici par rapport à Valence, des petites choses mais Dovi et Jorge sont satisfaits. Ils se dirigent dans la direction qu’ils ont demandée.

« Nous sommes convaincus que nous pouvons améliorer la Desmosedici pendant les mois d’hiver. Peut-être que nous arriverons en Malaisie avec un peu de retard, mais nous aurons 9 jours d’essais pour rattraper nos rivaux si besoin est. Nous sommes confiants que nous pouvons le faire.

« Vous ne devez jamais être trop confiant quand vous connaissez vos rivaux. Nous devons garder les pieds sur terre.

« Je pense que Yamaha a déjà fait un pas en avant à Valence et je suis sûr qu’ils en feront un autre lors de leur prochain test privé à Sepang. Je ne sous-estime pas Yamaha, ils seront compétitifs, tout comme Honda.

« En réalité, tout ce qui comptera vraiment, c’est où nous en serons lors de la première course de l’année. Si je dois m’inquiéter, je le ferai le samedi soir au Qatar. »

Photo © Ducati

Source : Gpone.com