Cela n’a compté que pour du beurre, mais ça fait toujours du bien au moral. Surtout au moment de clôturer l’année. L’occasion de passer de bonnes vacances hivernales avec des idées positives plein la tête. C’est ce dont jouira un Bautista qui a retrouvé le team Aspar du temps de sa gloire. Avec sa Ducati GP16, l’Espagnol a fini en tête les tests MotoGP de Jerez. De quoi retrouver le sourire. Et le patron Jorge Martinez est à l’unisson.

L’ancien officiel Aprilia a rejoint l’auvent qui l’avait sacré du temps de la 125cc. Des retrouvailles fêtées par un 1’38.946 qui s’est révélé être la meilleure performance du deuxième jour des tests MotoGP à Jerez. Mais ce n’est pas ce fait d’armes qui a réjoui les Espagnols réunis. Et ce d’autant moins qu’il a été réalisé face à une opposition clairsemée tandis que, dans le même temps, une Kawasaki de Superbike cravachée par le Champion du Monde de la catégorie Jonathan Rea le tenait en respect pour 0.225s.

Non, ce qui mettait du baume au cœur à Bautista et à Aspar, c’était la manière dont cette performance avait été acquise : « nous avons fait un important pas en avant » assure Jorge Martinez : « un progrès qui ne se révèle pas seulement avec les temps au tour qui sont bons, mais aussi et surtout avec la régularité dans le niveau de performance ».

« C’est ce qu’il nous faut pour faire de bonnes courses et, à la fin, c’est ce qui compte. C’est ce qui nous manquait durant la saison 2016 ». Une aubaine apportée par la GP16 : « nous avons progressé dans les domaines des réglages et de l’électronique. Les résultats de ces tests sont positifs, même s’il est encore un peu tôt pour en tirer des conclusions définitives puisque nous débutons seulement avec la moto et nos nouveaux pilotes. Le chemin est encore long, mais nous avons trouvé de bonnes bases ».

« On est rapides et réguliers et si on poursuit ainsi, on pourra espérer une bonne saison en 2017 » conclut le patron.

Son second pilote Karel Abraham roulera quant à lui avec la GP15. Son meilleur chrono l’a positionné à 1.055s de son équipier. Les travaux reprendront en Malaisie le 31 janvier prochain.

Tous les articles sur : Alvaro Bautista, Karel Abraham