Cette dernière journée de tests aura été la pire pour les pilotes Moto2 et Moto3. La pluie n’a cessé de tomber puis de s’arrêter avant de revenir encore une fois, laissant constamment la piste dans des conditions mixtes, ce qui les a empêchés de véritablement travailler aujourd’hui, surtout cet après-midi.

En Moto2, seuls onze pilotes ont tourné lors de la deuxième séance, et uniquement trois lors de la dernière.

Test Moto2 Jerez de la Frontera

Chronos

Record officiel

1’42.080 Álex Marquez 2017

Test février 2018

1’40.926 Álex Marquez (nouveau revêtement)

Test mars 2018 J.1

1’42.443 Francesco Bagnaia

Test mars 2018 J.2

1’41.823 Sam Lowes

Test mars 2018 J.3

1’45.174 Fabio Quartararo

Fabio Quartararo (Speed Up Racing), Dominique Aegerter (Kiefer Racing), Federico Fuligni (Tasca Racing Scuderia) et Jorge Navarro (Federal Oil Gresini) sont ceux ayant le plus roulé, avec une dizaine de tours à leur actif.

Bien que cette dernière journée n’ait pas été très utile aux teams, et que la pluie ait perturbé l’ensemble des tests, les pilotes ont quand même pu bénéficier d’environ cinq séances sur le sec, ce qui permet d’avoir une vision concrète du classement, une semaine avant la reprise de la saison.

Au terme de ces trois jours et aux temps combinés, c’est Sam Lowes (Swiss Innovative Investors) qui s’impose, juste devant son coéquipier Iker Lecuona. Le Britannique a à un cœur de prouver qu’il n’est pas redescendu en Moto2 pour jouer derrière mais bien devant, et ces tests laissent à penser qu’il pourrait de nouveau se battre pour le titre cette année, tout comme il l’avait fait en 2016. De son côté, Iker Lecuona, enfin guéri de ses lourdes blessures de la saison dernière peut enfin montrer son talent, et devrait s’affirmer progressivement aux avant-postes au fur et à mesure des courses.

Derrière eux on retrouve Brad Binder (Red Bull KTM Ajo), lui aussi désormais guéri de sa grosse blessure de la saison dernière. Le Sud-Africain confirme avec ses tests qu’il faudra également compter sur lui en 2018.

Francesco Bagnaia (SKY Racing Team VR46) se classe, quant à lui, quatrième. Ayant toujours terminé les séances de ce test dans les cinq premiers. L’Italien risque d’être dangereux cette année.

Aux quatrième et cinquième places on retrouve les Espagnols Xavi Vierge (Dynavolt Intact GP) et Álex Márquez (EG 0.0 Marc VDS). Si le premier est une belle surprise, qui semble prêt à jouer devant après avoir beaucoup progressé en 2017, le second s’est fait plus discret que prévu. Márquez avait, en effet, dominé les derniers tests sur ce circuit et n’a pas vraiment fait de coup d’éclat cette fois. Aucun inquiétude cependant, le favori pour le titre n’a pas fait de contre-performance et est juste aux portes du top 5.

Derrière lui, le rookie Romano Fenati (Marinelli Snipers Team) étonne avec sa septième position. Après des débuts de pré-saison compliqués, l’Italien semble s’être adapté à sa moto, ce qui laisse espérer une belle progression cette année.

Les deux prétendants au titre, Miguel Oliveira (Red Bull KTM Ajo) et Mattia Pasini (Italtrans Racing Team), sont huitième et neuvième. Assez discrets lors de ces tests, ils sont quand même bel et bien là.

Enfin, Luca Marini (SKY Racing Team VR46) clôt le top 10. Après une saison 2017 faite de hauts et de bas avec de très bons résultats mais aussi de la malchance et des chutes, l’Italien semble avoir acquis l’expérience pour se battre devant. On devrait donc le voir souvent aux avant-postes.

Du côté des Français, Fabio Quartararo progresse sur sa Speed Up tandis que c’est plus compliqué pour le rookie Jules Danilo (SAG Team). Les deux hommes terminent seizième et vingt-septième.


Ces tests ont été beaucoup plus compliqués pour les Moto3 qui n’ont eu que trois séances sur le sec, les autres s’étant déroulées presque toujours dans des conditions mixtes, obligeant de nombreux pilotes à rester au box. Difficile de se faire une idée des résultats de ce test avec seulement trois séances.

Test Moto3 Jerez de la Frontera

Chronos

Record officiel

1’46.004 Jorge Martín 2017

Test février 2018

1’45.498 Tony Arbolino (nouveau revêtement)

Test mars 2018 J.1

1’46.642 Arón Canet

Test mars 2018 J.2

1’45.945 Jorge Martín

Test mars 2018 J.3

1’52.808 Nakarin Atiratphuvapat (à 13h, pluie)

Au terme de ces trois jours et des temps combinés, l’ordre est bel et bien respecté. Les quatre favoris pour le titre que sont Jorge Martín (Del Conca Gresini), Enea Bastianini (Leopard Racing), Arón Canet (Estrella Galicia 0,0) et Fabio Di Giannantonio (Del Conca Gresini) occupent les quatre premières places. La lutte pour le titre risque donc d’être acharnée.

La tâche ne sera pas facile car bon nombre de pilotes vont venir leur disputer la victoire. Si l’on se fie à ces tests, Marco Bezzecchi (PruestelGP) et Alonso López (Estrella Galicia 0,0) pourraient en faire partie. L’Italien termine en effet cinquième et meilleur pilote KTM, tandis que l’Espagnol, qui débute dans la catégorie, se classe sixième.

Derrière eux, on retrouve aux septième et huitième places les coéquipiers de la Sic 58 Squadra Corse, Niccolò Antonelli et Tatsuki Suzuki. L’Italien semble bien s’adapter à sa nouvelle équipe tandis que le Japonais paraît avoir fait un bond en avant par rapport à l’an passé.

Ensuite, Lorenzo Dalla Parta (Leopard Racing) se classe neuvième. L’Espagnol pourrait venir se joindre à son coéquipier Bastianini dans la lutte pour la victoire. Enfin, Livio Loi (Reale Avintia Academy) clôt le top 10. Aidé par sa nouvelle équipe à laquelle il s’adapte plutôt bien, le Belge pourrait revenir aux avant-postes cette année.

Cependant, n’oublions pas qu’en Moto3, bien plus que dix pilotes peuvent gagner un Grand Prix… Vivement le Qatar !

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :