C’est un ciel immaculé qui attendait ce matin les pilotes Moto2 et Moto3 pour leur dernière journée d’essais sur le circuit Ricardo Tormo à Valencia…

Seulement voilà : ce soleil ibérique était accompagné d’une glaciale température de piste de 2,9°C qui incitait les participants Moto2 à rester avec prudence au chaud dans leur box durant la première session de la journée, à l’exception de Mattia Pasini qui faisait 4 tours en 1’37.375.

Une bonne heure plus tard, le soleil commençait à réchauffer l’atmosphère et une petite vingtaine de pilotes Moto3 testaient progressivement l’adhérence du revêtement valencien jusqu’à aligner des chronos très corrects pour les conditions.

Cette fois, c’était Tony Arbolino (Honda, Marinelli Snipers Team) qui s’en sortait le mieux, juste devant le très en verve Marco Bezzecchi (KTM, Prüstel GP). Son chrono de 1’40.196 était déjà un tout petit peu plus rapide que le 1’40.324 réalisé par Gabriel Rodrigo hier, mais encore loin du record en 1’38.428 toujours détenu par Jorge Martin depuis la saison passée.

Les pilotes Moto3 ayant montré que les conditions de piste étaient très correctes, la deuxième session des Moto2 voyait la quasi-totalité des concurrents s’élancer dès le début de séance pour tenter d’améliorer le 1’36.149 réalisé par Lorenzo Baldassarri (Kalex, Pons HP40) hier (voir ici).

Comme hier matin, on retrouvait rapidement en tête Simone Corsi (Tasca Racing Scuderia Moto2) qui améliorait la référence provisoire et venait frôler pour un millième la barre des 1’36 devant Mattia Pasini (Italtrans Racing Team).

L’émulation entre les deux Italiens semblait fonctionner à pleine charge et, une petite demi-heure avant la fin de séance, les deux hommes passaient en 1’35, Mattia Pasini réalisant même un très honorable 1’35.779, à moins d’une seconde du record de Johann Zarco en 1’34.879.

A cet instant de la session, on notait que les rookies Romano Fenati (Kalex, Marinelli Snipers Team) et Bo Bendsneyder (Mistral M610, Tech3 Racing) s’en sortaient plutôt pas mal, respectivement en 7e et 9e positions. A l’inverse, Hector Barbera (Kalex, Pons HP40) semblait connaître quelques soucis et figurait à la 21e place à quelques minutes du drapeau à damier…

Entre ces deux extrêmes, les deux NTS du RW Racing (pour Joe Roberts et Steven Odendaal) faisaient plutôt bonne figure, respectivement en 10e et 16e positions.