Le Grand Prix d’Italie va bientôt avoir lieu, deux semaines après Le Mans, et Ducati veut être à même d’y réaliser de belles performances devant ses tifosi. Dans ce but, Jorge Lorenzo et Andrea Dovizioso ont tourné ce lundi sur le circuit toscan pour y déterminer les bons réglages pour la GP17.

Andrea avait bien commencé sa saison avec une deuxième place à Losail, puis une sixième position a suivi au Texas et une cinquième à Jerez. Jorge eut plus de mal au début, avec une onzième place au Qatar puis une neuvième à Austin, mais le vent a tourné en Espagne où il est monté sur la troisième marche du podium.

Gigi Dall’Igna, le Directeur de Ducati Corse, s’est réjoui de cette troisième place, mais pour lui ce n’est pas suffisant.

D’après Gigi, « Nous ne courons pas pour la troisième place, nos objectifs étaient plus ambitieux avant le début du Championnat du Monde et n’ont pas changé. Nous avons pris une mauvaise direction et, après le Qatar, nous avons travaillé pour redresser la situation.

« Jerez a été le premier fruit et nous avons été encore plus réconfortés par les réponses que nous avons reçues le jour du test qui avait lieu après le GP, toujours sur la piste andalouse. Nous étions au Mugello pour continuer ce travail. »

Lors de cette journée de test, il n’y avait pas de nouveau carénage. Celui essayé cet hiver au Qatar n’était pas satisfaisant, et le nouveau n’est pas encore finalisé.

« Avec le carénage que nous avons essayé au Qatar, avant la saison, nous avons fixé des objectifs trop difficiles, alors nous en avons arrêté le développement. Nous n’avons qu’une seule possibilité d’homologation, donc nous voulons être sûr d’arriver à une solution qui nous offre le plus d’avantages, même si cela signifie attendre encore 2 à 3 courses. Nous serons prêts à la mi-saison. »

Photo © Ducati

Source : corsedimoto.com by La Gazzetta dello Sport