C’est en Australie à l’occasion de la dernière journée de test, avant la première course du Championnat du Monde Superbike qui aura lieu ce week-end à Phillip Island, que s’est imposé le Champion du Monde en titre Johnny Rea. L’Irlandais du Nord devançait Marco Melandri et sa Ducati ainsi que l’autre Kawasaki de Tom Sykes.

Comme la veille, Rea chutait sans gravité : “Lundi j’ai eu beaucoup de chance dans ma chute au viage 11, mes mécaniciens ont dû travailler jusqu’à minuit pour réparer la moto. Aujourd’hui, je suis tombé de nouveau – mais cette fois-ci seulement un glissement inoffensif. Je me sens bien sur la moto et j’ai toutes les raisons d’être confiant pour le week-end à venir. Lundi, je voulais forcer un peu, aujourd’hui je conduisais naturellement. Mon entraîneur, Fabien Foret, m’a beaucoup aidé”

Eugene Laverty plaçait son Aprilia en quatrième position, ce qui n’était pas vraiment une surprise car la RSV4 RF a souvent été à son aise à Phillip Island. Il devançait la Panigale semi-officielle de Xavi Fores, ainsi que les deux Yamaha officielles de Michael van der Mark et Alex Lowes.

Derrière Leon Camier et sa Honda huitièmes, Loris Baz et sa BMW se classaient en neuvième position. Crédité d’un chrono en 1’31.542, établi lors de la troisième et avant-dernière séance, le Français a couvert pas moins de 138 tours et gagné près de huit dixièmes sur les deux jours. Il n’a concédé que 0,944 seconde à Jonathan Rea, le plus rapide au classement combiné. Loris Baz et l’équipe Althea BMW Racing retrouveront l’emblématique circuit de Phillip Island vendredi pour participer cette fois-ci à la première épreuve de l’année.

Selon Loris Baz, « Ce test s’est plutôt bien passé. Lundi après-midi, il y avait beaucoup de vent et il n’était pas évident de rouler dans ces conditions. Mardi matin en revanche, nous sommes parvenus à progresser en pneus neufs ; un point sur lequel je rencontrais des difficultés jusqu’à présent. J’ai également bouclé un run de 14 tours qui s’est avéré positif. L’après-midi, c’était ma première fois au guidon de la BMW face à des températures si élevées. J’ai donc dû m’adapter au comportement des Pirelli ainsi qu’à celui de la moto. Ma simulation n’a pas été aussi rapide que ce à quoi je m’attendais, mais d’un point de vue global, je suis ravi du bilan de ces deux journées. Je me sens prêt pour l’épreuve d’ouverture, mais nous ne le sommes pas encore pour nous battre pour le podium. Je pense malgré tout que nous pourrons figurer parmi les cinq premiers, ce qui serait formidable. »

Lundis et mardi, les températures sont restées constantes et jamais supérieures à 27 degrés Celsius pour l’air et à 38 degrés Celsius pour la piste, mais les tests ont surtout affecté le lundi par des vents qui ont atteints 45 km/h pour certains coureurs.

Le départ de la première course WSBK aura lieu samedi à 5h heure française et la deuxième le dimanche à 5h également.

Résultats combinés des deux journées de tests Superbike :

Photos © worldsbk.com, Kawasaki, Ducati, Pirelli, Yamaha

Merci à Tom Morcellino