Trois journées de beau temps prévues avec des températures de 37° mais une moindre humidité qu’à Sepang, un circuit que l’on peut décomposer en trois lignes droites et une partie plus sinueuse, et un record de la piste établi en 1’32.957 par Jonathan Rea lors de la seconde Superpole Superbike la saison dernière : ce sont à peu près toutes les données dont on dispose à l’ouverture de cette première journée d’essais IRTA MotoGP qui se déroule sur le circuit de Buriram, au Nord-Est de la Thaïlande, de 3h30 à 11h30, heure française.

Suivre avec attention les premiers tours de roues des pilotes MotoGP semble donc intéressant, car si cela ne préjuge en rien de la hiérarchie finale, cela indique néanmoins qui se sent tout de suite à l’aise sur ce tout nouveau tracé de 4 554 mètres inauguré en 2014.

Pour l’anecdote, Valentino Rossi (dont c’est l’anniversaire aujourd’hui pour ses 39 ans), Jorge Lorenzo, Bradley Smith et Pol Espargaro (absent pour ces tests), y ont déjà roulé au guidon de Yamaha R3 en 2015 (voir vidéo ici).

Buriram

Chronos

Jonathan Rea 2017 (WSBK SP2)

1’32.957

Tests J.1 (mi-journée)

1’30.912 Marc Marquez

Tests J.1

Tests J.2

Tests J.3

Michelin a apporté 4 pneus avant symétriques et 4 pneus arrière asymétriques. Comme à Sepang, le manufacturier français propose 2 avant avec un composé plus dur pour l’évaluation, conçus pour offrir un meilleur rapport grip/résistance sur les tracés abrasifs et 1 pneu arrière à tester avec une légère évolution de la gomme.

Le site officiel MotoGP.com offre la possibilité d’utiliser un nouveau Live Timing, plus moderne et qui présente les pneus utilisés. Cette fonctionnalité n’est toutefois pas disponible pour ces essais.

Karel Abraham est le premier pilote à s’élancer à l’ouverture de la piste. Il connaît déjà celle-ci pour y avoir couru en Superbike.

Johann Zarco, Franco Morbidelli, Hafizh Syahrin et la majorité des pilotes privés ne tardent pas à le suivre, les pilotes officiels préférant sans doute attendre un peu que la piste se nettoie et se gomme.

Au bout de six tours, Danilo Petrucci établit une première référence provisoire en 1’34.734, devant Jack Miller et Franco Morbidelli.

Les premières minutes n’indiquent que peu de choses sur le plan technique : les deux motos de Valentino Rossi et Maverick Vinales arborent la dernière version des ailerons Yamaha contre une seule pour Johann Zarco, et Scott Redding va tester le frein arrière au pouce.

Au bout d’une demi-heure, Danilo Petrucci a abaissé la référence provisoire en 1’33.236 tandis que les pilotes Repsol Honda entrent en scène, suivi peu après par Valentino Rossi. Ce n’est toujours pas le cas pour ceux du team officiel Ducati.

En 7 tours, Dani Pedrosa améliore le record de Jonathan Rea en claquant un 1’32.783 : il n’aura pas fallu bien longtemps aux MotoGP pour prendre la place qui leur revient !
Le pilote Honda précède son coéquipier et Johann Zarco.

Au bout d’une heure, la hiérarchie provisoire se présente comme suit :

Peu après, Cal Crutchlow connaît la première petite perte de contrôle de la journée, à peine une “glissounette” après avoir inscrit le troisième meilleur temps… tandis que Marc Márquez casse la barre des 1’32 en 1’31.742 lors de son 14e tour.

Les Ducati officielles sont maintenant en piste mais Jorge Lorenzo ne semble pas chercher le chrono et se contente de la 19e place après 15 tours. Son coéquipier, Andrea Dovizioso, adopte une tactique différente et se positionne 2e, à 3 dixièmes de Marc Márquez, en seulement 11 tours. Il dépasse d’ailleurs ce dernier deux tours plus tard et prend la tête des opérations en 1’31.738.

Même phénomène chez Yamaha où Valentino Rossi s’est placé 4e tandis que Maverick Vinales apparaît à la 16e place. Pendant ce temps, Danilo Petrucci effectue une simulation de course de 27 tours sans aucun problème de pneumatiques alors que l’épreuve elle-même en comptera un de moins.

Alvaro Bautista, bien placé dans le Top 5, y va également de sa petite “glissounette” au virage 12 qui se prend en première, là où a chuté Crutchlow il y a quelques minutes.

Peu avant la fin de la deuxième heure, Marc Márquez reprend le leadership en 1’31.455 et avec vitesses de 327 km/h pas très différente des 324km/h de Valentino Rossi, et des 326km/h de Maverick Vinales et Johann Zarco.
Maverick Vinales, qui a alors le pilote Honda en point de mire, en profite pour se positionner deuxième.

A peine la troisième heure débute-t-elle qu’Andrea Dovizioso se porte en tête en 1’31.390 à 325 km/h.

Son coéquipier, 17e, débriefe également avec son staff dans son box, mais semble très nerveux et argumente…

A six heures, heure française, Johann Zarco frappe un grand coup et se positionne second, à seulement 2/100 de seconde Andrea Dovizioso, puis le dépasse provisoirement pour 1 millième !

Mais Marc Marquez assomme tout le monde en brisant la barre des 1’31 et prenant une avance de pas moins de 4 dixièmes sur la concurrence… avant qu’Andrea Dovizioso ne lui concède plus que 3 centièmes : le duel des Titans est lancé !

On note alors la belle position d’Alex Rins, 6e, tout comme la remontée de Maverick Vinales à la 8e place, tandis que Jorge Lorenzo, toujours 19e, semble avoir du mal à trouver les clés de Buriram. Takaaki Nakagami est pour le moment, comme à Sepang, le meilleur rookie.

La mi-journée est atteinte avec le classement suivant :

La quatrième heure débute la chute avec Dani Pedrosa au délicat virage #12, suivie peu après par celle de Tito Rabat au #7. Il est plus de midi à Buriram et l’air est à 36°, la piste presque à 50°…

Au bout de 20 minutes, Andrea Iannone progresse légèrement et se hisse à la 5e place tandis que Jorge Lorenzo bondit à la 12e.

Jack Miller, alors 6e, reçoit la visite du boss…

Sans doute en raison des hautes températures, le calme se fait peu à peu sur le circuit où seuls Alvaro BautistaKarel Abraham et Xavier Siméon tournent maintenant sur la piste…

Les Suzuki présentent de nouveaux échappements, un dont la sortie est maintenant triangulaire, l’autre droit et rallongé.

A l’approche de la mi-journée, Valentino Rossi passe de la 8e à la 4e position, à 2 centièmes de Johann Zarco.

Chez Ducati, on travaille sur les châssis…

Classement à la mi-journée:


Crédit photos: MotoGP.com, teams, Izaskun Ruiz, etc.

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team