Lorsque l’on regarde le classement combiné des trois jours de tests à Buriram, en Thaïlande, on constate la présence des trois pilotes du HRC dans les quatre premiers. Une domination des Honda que le seul Johann Zarco semble perturber. Pour autant, rien n’est simple sur une RC213V et Cal Crutchlow tient à le rappeler, tout en précisant que tout n’est pas encore parfait sur la Honda.

Après sa démonstration du vendredi, le pilote LCR a été plus discret le samedi avant de se poster à nouveau aux avant-postes lors de la finale dominicale : « j’ai testé trois types de pneus Michelin, dont deux pour l’arrière. Ils n’étaient pas fantastiques » explique le Britannique. « L’allocation Michelin nous a causés des soucis durant ces trois jours et uniquement un pneu avant nous a convenus ».

« Je n’aime pas les pneus, mais la moto a bien fonctionné et le team a bien travaillé durant ces tests ». Des essais où l’Anglais n’a pas essayé tout le stock de nouveautés du HRC : « je n’ai pas eu le bras oscillant en carbone. Je ne sais pas quand je l’aurai mais ma moto est déjà très bonne. Il y a encore quelques faiblesses cependant. Reste que le moteur est très bon. C’est le plus gros changement sur la moto. Je suis content, il faut continuer ainsi ».

La technique ayant été passée en revue, le pilote LCR se concentre sur les pilotes : « Marc Márquez a fait des séries de 30 tours en roulant en 1’31. C’est sans doute le pilote le plus fort en ce moment. Dani a l’air aussi rapide. Notre souci est le pneu avant et le fait que la Honda soit une moto qui est très physique à piloter. Elle ne laisse aucun répit. Il suffit de comparer avec les performances actuelles de Rabat et de Miller sur la Ducati. Jusque-là, on ne les voyait jamais dans le top 10. Avec la Ducati, ils y sont. Il n’y a pas beaucoup de pilotes capables de mener une Honda ».

On notera que son équipier Nakagami s’est à nouveau distingué en se classant meilleur des débutants.

Classement de la J.3: 

Classement combiné des 3 jours: