C’est le samedi du Grand Prix de Malaisie que le pilote suisse s’est fracturé l’astragale du pied gauche, une blessure très handicapante car longue à guérir, et demandant beaucoup de temps avant de pouvoir reprendre un entraînement efficace. Et c’est sur ce même circuit de Sepang qu’il entend être de nouveau en forme pour débuter la saison 2018 et prendre sa revanche sur le sort.

La tâche est d’autant plus ardue que Tom va monter de catégorie et que la MotoGP est très exigeante physiquement. Il va également changer d’équipe pour rejoindre Marc VDS, mais heureusement conserve son responsable technique Gilles Bigot.

Quelle est actuellement la situation physique de Lüthi ? « Ça s’améliore un peu chaque jour et tout ira bien, mais bien sûr c’est difficile avec les béquilles, estime Tom. Le but est d’être de nouveau sans béquilles à partir de la semaine prochaine et de pouvoir appuyer complètement le pied. Alors seulement je pourrai reconstruire les muscles de ma jambe gauche ».

La rééducation est progressive : « Il y a un moment, j’ai commencé avec une charge de 15 kg, c’était très peu. Maintenant je peux charger le pied avec 30 kg, et c’est génial, parce que je peux déjà faire beaucoup en physiothérapie. J’ai progressé, mais je dois être patient, car si je me tiens en plein appui sur la jambe gauche, alors l’os est chargé de tout le poids du corps. Il faudra environ six à huit semaines pour que ça fonctionne de nouveau, m’a-t-on expliqué.

« Malheureusement, vous ne pouvez pas forcer ce genre de chose. Mon physio m’a déjà félicité parce que j’avais fait de bons progrès en agilité, ça n’a marché que parce que je travaille tous les jours.

« A un moment donné, nous manquerons de temps. Maintenant, je dois redevenir physiquement le même homme qu’avant. C’est ma tâche principale durant cette période jusqu’à la fin de l’année ».

Il n’est pas encore possible de définir la date du retour sur une moto, mais d’après Tom, « l’idée serait peut-être d’aller en Espagne et de rouler sur un terrain plat, quelque chose comme du Dirt Track ou du Supermotard ».

Photo © Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS

Source : Speedweek.com


Tous les articles sur les Pilotes : Thomas Luthi

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team