C’est dans quelques jours que le pilote canadien Miguel Duhamel va être accueilli au sein du Canadian Motorcycle Hall of Fame. Natif de Montréal et actuel habitant de Las Vegas, c’est un des trois pilotes les plus connus du Canada, avec son père Yvon et Mike Duff.

Mike Duff est à lui/elle tout/e seul/e une véritable légende. Deuxième du Championnat du Monde 250 en 1965 sur Yamaha derrière Phil Read, troisième du mondial 350 en 1964 sur AJS, Michelle Ann Duff (née Michael Alan Duff) a été victime d’un très grave accident au Japon en 1967, qui a exigé de nombreuses opérations. Son rétablissement a été documenté dans un court-métrage, Ride for Your Life, de l’office national du film du Canada, réalisé par Robin Spry. Elle a ensuite réalisé une chirurgie de réassignation sexuelle, puis a raconté sa vie de femme dans Make Haste, Slowly: The Mike Duff story.

Miguel Duhamel a appris à rouler sur une minimoto avec son frère Mario et sa soeur Gina, dans les paddocks des circuits où leur père Yvon pilotait au sommet de sa gloire des Kawasaki H1R et H2R officielles. Miguel remporta 28 courses de Supersport aux Etats-Unis, ce qui constitue toujours le record. Il s’est également imposé cinq fois lors des Daytona 200, record qu’il partage avec Scott Russell.

Un des pilotes fous canadiens les plus connus en Europe fut Yvon Duhamel, qui fit découvrir aux journalistes européens comment plonger dans la piscine d’un hôtel au volant d’une voiture. Ce type de distraction n’avait pas alors cours sur le vieux continent.

Si Mike Duff fit une splendide carrière en GP, avec trois victoires, à Spa en 250 en 1964, à Assen en 125 en 1965 et en 250 à Imatra la même année, par contre Miguel Duhamel y a fait treize apparitions, dont douze 1992 en finissant 12e du Championnat du monde pour Yamaha France, la seconde pour une unique wild card en MotoGP chez Gresini en 2007 à Laguna Seca.

Son père Yvon fit deux apparitions en GP, la première alors qu’il était complètement inconnu, puis la deuxième au sommet de sa carrière, en finissant deux fois dans le top 5 : Quatrième du Grand Prix du Canada 1967 en 250 sur Yamaha, et cinquième du Grand Prix des Pays-Bas en 1975 sur 250 Kawasaki.

022316-unsung-motorcycle-heroes-steve-mclaughlin-racing

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :