Bien que se confrontant directement à leurs concurrentes, les Aprilia RS-GP roulaient sans transpondeurs lors de ce test sur le Red Bull Ring.

Pas de chronos, donc, pour les machines d’Alvaro Bautista et d’un Sam Lowes venu remplacer Stefan Bradl touché à la clavicule.

Peut-être une volonté de passer inaperçu, ce qui sera sans doute néanmoins difficile avec la version “requin-marteau” aperçue aux mains d’Alvaro Bautista…
Autre élément testé par Aprilia et qui demande encore validation, le nouveau bras oscillant plus léger dont disposaient déjà les RS-GP au Sachsenring.

Bilan global qualifié de satisfaisant pour les hommes de Noale, ce qui, en l’absence de chrono, ne signifie pas grand-chose…

Alvaro Bautista, 166 tours: “Sur ce nouveau circuit, vous avez besoin de moteur et d’une moto stable au freinage et en accélération. Nous avons travaillé avec cela comme objectif et avons trouvé certaines solutions intéressantes en vue de la course. Nous avons néanmoins encore besoin de faire des essais par rapport au bras oscillant plus léger car je ne suis pas certain qu’il procure un avantage. Je dois aussi souligner que c’est un circuit plutôt particulier, et qu’il est donc difficile de faire des comparaisons.
Dans un autre domaine, en terme de sécurité, je pense qu’il y a quelques endroits avec très peu de dégagement et porche des murs. Il serait bon de penser à diverses solutions avant la course, en particulier par rapport aux vitesses élevées.”

Tous les articles sur : Alvaro Bautista