Avant les adieux de Lorenzo il y a eu les honneurs rendus de Zarco à son team Ajo et à une catégorie Moto2 qui lui a apporté quinze victoires. Une de plus et il était l’égal de Marc Márquez au nombre des concrétisations. Mais le Français est le seul à pouvoir dire qu’il a été couronné deux fois conscutivement dans la discipline. Il part sur un dernier succès. Qui n’a pas été simple à engranger.

Parti de sa septième pole-position de la saison, il a pris sa septième victoire de l’année. Résumé ainsi, la tâche a semblé facile. Mais c’est tout le contraire qui a été vécu sur la piste. On a vu le Français saignant comme rarement en entame de Grand Prix avant de se défaire d’un adversaire Morbidelli teigneux et se mettre à distance d’un Lüthi redoutable.

Deux concurrents qu’il fallait museler d’entrée. Le tricolore explique : « hier lorsque j’ai analysé les séances d’essais, je me suis rendu compte qu’il me manquait quelques dixièmes par rapport à Morbidelli et à Lüthi. Il me serait donc difficile de les suivre. Le plan était de ne pas les laisser partir et de me battre avec eux tout de suite pour les empêcher de faire un tour parfait ».

« Tout s’est déroulé comme prévu, tout a fonctionné à la perfection. Ensuite, j’ai pu me ménager une bonne avance après le quinzième tour et j’ai pu filer vers la victoire. Je profite de cet instant au maximum et je voudrais féliciter mon équipe qui a encore montré leurs compétences à me donner une moto qui me met en confiance et qui me permet d’attaquer ».

Une équipe menée par Aki Ajo qui venait à peine de poser le trophée gagnée en Moto3 par Brad Binder qui succédera à Johann Zarco l’an prochain : « c’est une fin magnifique pour ce projet de deux ans. Bien sûr, on n’imaginait pas de tels résultats au départ en mettant en place ce groupe. Deux titres consécutifs, on n’en rêvait même pas. Ces moments ont été fantastiques pour tout le monde, pour tous ceux qui ont travaillé si dur pour eux. Johann Zarco, Laurent Fellon, sa famille, notre chef mécanicien Massimo Branchini, tous les membres du team, tous les sponsors, je vous dis à tous un grand merci ».

Tous les articles sur : Johann Zarco