C’est en septième position qu’Aleix clôturait sa première séance matinale, à huit dixièmes du meilleur chrono de Jorge Lorenzo. C’était une performance correcte compte tenu de la fraîcheur de la température ambiante, et une promesse de bon résultat l’après-midi quand le soleil permettrait de faire monter plus aisément les pneus en température.

Il se classait lors de cette FP1 immédiatement derrière son coéquipier Maverick Vinales, seul un petit centième séparant les deux hommes. Cela signifiait qu’Aleix tirait le meilleur parti de sa Suzuki dans ces circonstances.

L’après-midi, Espargaro réalisait le sixième chrono, entre les deux Ducati d’Andrea Dovizioso cinquième et Andrea Iannone septième. Aleix pointait à quatre dixièmes de Vinales, troisième temps de la journée. La GSX-RR est donc capable d’améliorer sa performance, et on peut compter sur le talent et la hargne d’Espargaro chez lui en Espagne pour qu’il progresse ce samedi au classement.

D’après Aleix, « Je suis heureux de cette place dans le ce top six, j’ai un bon feeling et ça me rend confiant. Ce matin, nous avons eu quelques problèmes avec l’adhérence de l’arrière, mais ensuite nous avons apporté quelques améliorations aux réglages pour l’après-midi et je me sentais beaucoup plus confiant. Nous pouvons encore améliorer certaines choses sur l’avant, le pneu avant tendre sera peut-être ainsi mieux exploité, donc nous avons de la place pour l’amélioration. C’est un bon feeling d’être près du sommet; De plus, je suis convaincu que nous pourrons continuer à progresser demain ».

mgp18aleix-espargaro6

Tous les articles sur : Aleix Espargaro