Dovi était le plus brillant des pilotes Ducati lors des qualifications, obtenant une belle cinquième place sur la grille de départ sur un circuit qui n’est pas très favorable à la Desmosedici. Il réalisait ce dimanche un départ moyen qui le faisait pointer en septième position à l’issue du premier tour.

Il doublait rapidement Dani Pedrosa, et se retrouvait à la fin du groupe à la lutte pour la deuxième position derrière Jorge Lorenzo, qui comprenait alors son coéquipier Andrea Iannone, Valentino Rossi, Marc Marquez et Maverick Vinales. Il conservait sa sixième place tout au long de la course, mais se faisait petit à petit décramponner par ses prédécesseurs. Son retard passait de huit dixièmes au quatorzième tour à quatre secondes au vingtième.

Régulier en 1’32, il passait en 1’33 à partir du vingt-sixième tour, ce qui permettait à Pol Espargaro septième de revenir sur lui. L’Espagnol doublait l’Italien à deux tours de l’arrivée et Dovi terminait septième à quatre centièmes du pilote Tech 3.

dovi-1

Selon Andrea Dovizioso, « Je suis un peu déçu parce que j’avais espéré finir la saison en me battant de nouveau pour le podium, mais j’ai eu un problème avec l’avant dès le premier tour. Les sensations avec ma moto étaient différentes de ce qu’elles étaient lors des essais, et je n’étais pas capable de freiner comme je le voulais. C’était dommage parce que je voulais vraiment me battre pour le podium à Valence, ce qui a toujours été une piste difficile pour moi, et je pense qu’aujourd’hui, ça aurait pu être à portée de main.

« En tout cas finir cinquième était mon objectif, et si vous tenez compte du fait que j’étais onzième après le quatrième Grand Prix (Jerez), je dois être satisfait de ma place finale. Je suis également heureux de faire partie du projet Ducati pour les deux prochaines années, parce que maintenant nous voulons essayer de lutter pour quelque chose d’encore plus important. »

Tous les articles sur : Andrea Dovizioso