“Plus tard, je pourrai au moins dire que j’ai quitté Yamaha sur une pole position,” tels ont été les mots de Jorge Lorenzo en introduction de la conférence de presse qui a suivi la qualification ce samedi à Valencia.

Que retenir de cette deuxième journée en Espagne ?

Le Champion du Monde sortant

Le Majorquin a battu son propre record du tour ce samedi au Circuit Ricardo Tormo en se plaçant sous la barre symbolique des 1’30, “Les qualifications se sont vraiment bien passées,” explique l’Espagnol. “J’étais très motivé et je sentais bien à la fois les pneus et la piste. Je progressais de deux dixièmes à chaque sortie, c’était très motivant.”

La température de la piste ainsi que les conditions idéales ont sans nul doute aidé le pilote Yamaha ce samedi, “Les conditions étaient parfaites, mieux que ce matin où il faisait un peu frais. Michelin a amené de bons pneus ici, les mêmes qu’à Brno et Misano. Je suis beaucoup plus à l’aise avec ce pneu. Je pouvais donc attaquer en toute confiance.

Nous avons une chance de nous battre pour la victoire, car nous sommes compétitifs avec les deux pneus,” ajoute Lorenzo au sujet du choix de pneu à faire pour la course dimanche.

lorznzo-4

 

De côté de son coéquipier, bien que troisième sur la grille, les choses semblent beaucoup moins évidentes, “Partir de la première ligne est toujours important, qui plus est sur ce tracé où j’ai pour habitude d’être un peu plus en difficulté,” explique Rossi. “Nous devons encore travailler sur certains points si je veux terminer sur le podium, car Jorge, Marc et Maverick sont plus rapides que moi. J’espère prendre un bon départ et après, je vais me battre.”

Marc Marquez s’est intercalé entre les deux Yamaha en Q2. Plus rapide que Rossi, Marquez n’est toutefois pas parvenu à aller chercher Lorenzo, “J’ai vraiment essayé, mais je savais que cela aurait été difficile,” explique le nouveau Champion MotoGP qui a chuté en FP4 au guidon de la moto qui lui correspondait le mieux. “J’étais énervé, car pour certaines raisons, je me sentais mieux sur cette moto et je n’ai pas pu l’utiliser en Q2. La course sera serrée, en particulier face à Jorge, mais j’essaierai d’être aux avant-postes. Je dois être prudent au départ en essayant de le suivre. Ce sera un excellent spectacle à suivre.”

Le Little Samurai souffre

Je suis fatigué,” confie Pedrosa après la séance Q2. “J‘ai produit un gros effort pour être en Q2, car c’était important. J’ai ensuite chuté en perdant l’avant, car je forçais un peu trop. Durant la Q2, j’ai vraiment souffert, j’avais très peu d’énergie. Je me sens beaucoup plus fatigué qu’hier.

Je dois simplement me reposer en pensant à la course de demain. Nous verrons comment je me sens et nous essaierons d’améliorer, bien que nous devons y aller pas à pas.

Au sujet des pneus, rien n’est décidé pour l’Espagnol, “Le tendre offre un meilleur rendement, mais il s’use beaucoup plus vite. C’est le cas inverse pour le dur, mais nous devons encore choisir. Lorenzo a roulé très longtemps avec le tendre et semble avoir été régulier, donc nous verrons demain.

pedrosa-2

Des Ducati D16GP en demi-teinte

Andrea Dovizioso s’élancera depuis la cinquième place sur le grille dimanche. Le récent vainqueur à Sepang est satisfait de son résultat sur un tracé qui n’est pas le lieu de prédilection des machines italiennes, “Je suis satisfait du travail que nous avons fait aujourd’hui parce que nous nous sommes concentrés sur le rythme de course. Surtout, lors de la FP4 nous avons utilisé les mêmes pneus que le matin et nous avons recueilli des informations importantes sur l’usure des pneus qui seront utiles demain.

En qualification, j’ai fait un bon tour, mais bien sûr pas parfait. Je suis satisfait, car il était essentiel d’obtenir une place sur une des deux premières lignes et nous avons réussi à le faire. Maintenant nous allons profiter du warm-up pour peaufiner nos réglages et il sera essentiel de prendre un bon départ. Même si ce ne sera pas facile, je suis sûr que nous pouvons nous battre pour un podium.”

Pour Andrea Iannone qui dispute sa dernière course chez les rouges, c’est plutôt sa condition physique qui l’a gêné samedi, ” Je ressens une douleur intense et j’ai donc moins de force,” confie-t-il. “J’ai encore quelques problèmes physiques et je ne peux pas tirer le meilleur de mon point fort, qui est avant tout l’entrée en virage.”

À noter que l’Italien a eu une petite explication avec Marquez en piste cet après-midi. “Honnêtement, je n’ai pas vraiment compris. Je venais de terminer mon tour et je ne l’ai pas gêné…

Bradl vs Crutchlow

Cal Crutchlow, promu en Q2 depuis la Q1, s’est retrouvé dans un cas similaire face à Jack Miller et les deux Aprilia d’Alvaro Bautista et Stefan Bradl. “Je ne serai pas pénalisé, car je pourrai montrer à quel point ces trois-là sont des clowns, en particulier l’Allemand. C’est une bonne chose qu’il s’en aille [en WorldSBK],” explique Crutchlow très agacé. “Se trouver sur la trajectoire à 60km/h alors que vous être à plus de 200. Si je suis sanctionné, je ne paierai pas, il l’a paiera, je la lui ferais avaler. Je n’ai rien fait de mal et je ne l’ai pas insulté. Je l’ai simplement pointé un peu.

Selon Bradl, il n’a rien à se reprocher, “Je ne me pense pas coupable,” explique le futur pilote Honda Ten Kate. “Je ne comprends pas pourquoi il est énervé. Je ne l’ai jamais gêné. Je lui ai donné assez d’espace pour pour qu’il puisse passer. Il s’est ensuite excité le virage suivant, peut être parce qu’il n’était pas encore qualifié pour la Q2 à ce moment-là.”

Je ne ferai pas plus de commentaires et je ne me rabaisserai pas au niveau de Crutchlow. Il a toujours quelque chose pour se plaindre. Il aime inventer des choses et débattre là dessus.

Le RC16 s’approche

Mika Kallio s’est qualifié en 20e position sur la grille à moins de huit dixièmes du record du tour signé par Lorenzo l’an dernier. “Nous n’étions pas au niveau hier et aujourd’hui nous l’avons prouvé,” confie le Finlandais. “Nous allons pouvoir nous battre avec quelques-uns de nos rivaux, la compétition révèle toujours la réalité. Je pourrai me battre, car nos temps sont réguliers, il ne s’agit pas que d’un seul tour rapide.

Mais le manque de grip rencontré hier est toujours bel et bien présent et c’est un point que l’équipe de la firme autrichienne n’a toujours pas résolu, “Nous travaillons, mais nous glissons encore beaucoup. Si nous ne pouvons pas opter pour le pneu tendre, nous serons d’autant plus en difficulté. Pour le moment, nous n’avons pas la solution.

espargaro-2

Pour rappel, ce sont Pol Espargaro et Bradley Smith qui piloteront les deux RC16 de l’équipe KTM la saison prochaine. Les deux pilotes ont d’ailleurs fait un “pot de départ” dans l’équipe Yamaha Tech3 ce samedi soir.

Zarco, de main de maitre

Johann Zarco sera l’homme à battre ce dimanche à Valencia. Comme si le titre ne lui suffisait pas, le double Champion du Monde Moto2 a tout simplement envie de quitter la catégorie sur une victoire, “Ce fut une bonne qualification,” explique le pilote Ajo. “Ce sera une bonne séance à se souvenir à l’avenir. Je suis vraiment, car nous travaillons bien avec l’équipe et nous avions besoin de forcer une fois encore après la tournée outremer.”

zaeco-3

Mardi, Zarco prendra ses fonctions au guidon de la Yamaha YZR-M1 de l’équipe Tech3, mais pour le Français, il n’est pas encore question d’y penser. “Je me concentre sur dimanche tout d’abord et j’espère que la météo sera bonne. Ensuite nous penserons à mardi. C’est bien de ne pas rouler lundi, cela me permettra de penser progressivement à la MotoGP.

J’ai déjà eu un avant-gout en juin [sur la Suzuki]. Ce sont des motos différentes dont le rapport poids-puissance est bien plus important que sur une Moto2 où le moteur a atteint ses limites.