C’est un Lorenzo extatique qui a fait le bilan de ses qualifications du dernier Grand Prix de l’année à Valencia. Une échéance qui sera conjuguée avec son ultime apparition en course sur une Yamaha. Deux événements pris du bon côté avec cette pole-position record sur le tracé Ricardo Tormo. Mais le Majorquin prévient : demain, dimanche, ce sera une autre histoire.

Jorge Lorenzo avait retrouvé son marteau sur le circuit Ricardo Tormo au moment de la séance qualificative. Jamais un pilote n’avait réussi à descendre sous la barre des 1’30 au tour au guidon d’une MotoGP. Or, Por Fuera l’a fait trois fois : un 1’29.849 d’abord suivi d’un 1’29.613 et, pour finir, un 1’29.401. Du beau travail et un labeur nécessaire pour se garder d’un Marc Márquez déterminé qui a arrêté son chrono sur un 1’29.741 qui en dit long sur ses intentions pour la suite.

Mais en attendant la joute dominicale, le futur pilote Ducati pouvait contempler son œuvre du jour : « je suis heureux d’aborder ma dernière course avec Yamaha de la pole-position. Les qualifications se sont vraiment bien passées, j’étais très motivé et je sentais bien à la fois les pneus et la piste. Cela m’a permis d’élever encore mon niveau de pilotage ».

« A chaque sortie, j’améliorais de deux dixièmes, c’était très motivant. La moto a tenu, j’ai poussé de plus en plus fort et je ne suis pas tombé. C’était mon jour et j’en suis très fier. Les conditions étaient parfaites, mieux que ce matin qui était un peu frais. Michelin a amené de bons pneus ici, les mêmes qu’à Brno et Misano. Je suis beaucoup plus à l’aise avec ce pneu. Je pouvais donc attaquer en toute confiance ».

Et pour demain ? « La course, c’est évidemment le plus important et ce sera une autre histoire que de faire trente tours en partant avec le réservoir plein qu’un seul avec une moto légère. Mais nous serons là pour la victoire. Notre rythme est correct, nous avons amélioré progressivement la moto. Elle s’est avérée de plus en plus efficace dans les courbes. Nous avons une chance de nous battre pour la victoire car nous sommes compétitifs avec les deux options offertes pour le pneu arrière ».

En s’inscrivant au sommet de la grille de départ à Valencia, Jorge Lorenzo rejoignait Marc Márquez au nombre des positions de pointe avec 65 réalisations absolues dont 39 en MotoGP.

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo