Rossi est heureux de se retrouver sur la première ligne d’un tracé Ricardo Tormo qui ne lui a jamais fait de cadeau. Sa dernière réalisation remonte déjà 2004 et il a vécu à Valencia les pertes de la course au titre version 2006 et 2015. Depuis l’entame de ce dernier meeting de l’année, il est en dessous de Lorenzo et de Marquez. Mais aussi de Vinales. Son futur équipier chez Yamaha dont il faudra bien se garder dimanche pour la course.

Celui qui le rejoindra dans quelques heures pour servir la cause des trois diapasons reste l’objectif principal du Doctor qui n’en est pas encore à penser à s’immiscer dans le duel qui s’annonce entre Márquez et Lorenzo : « partir de la première ligne est toujours important, qui plus est sur ce tracé où j’ai pour habitude d’être un peu plus en difficulté » commente Vale. « La journée d’hier avait vraiment été compliquée. Ce matin nous avons pu un peu améliorer l’équilibre de la moto, mais ça n’était pas encore tout à fait ça ».

« Et puis en FP4, nous avons fait un petit pas de plus en avant, ce qui m’a permis d’être plus à l’aise en qualifications. Nous avons été plutôt performants avec chacun des pneus. J’aurais voulu atteindre les 1’29 mais je n’y suis pas arrivé ».

« Qu’importe cette première ligne est un bon résultat car il est difficile de dépasser sur ce circuit. Nous devons encore travailler sur certains points si je veux terminer sur le podium, car Jorge, Marc et Maverick sont plus rapides que moi. J’espère prendre un bon départ et après, je vais me battre. » On rappellera que Valentino Rossi est déjà assuré du statut de vice-Champion du Monde. Il est aussi le seul concurrent à avoir pris part aux 17 précédentes éditions du Grand Prix de Valence.

Tous les articles sur : Valentino Rossi