Pol Espargaro s’élancera dimanche depuis la deuxième ligne de la grille de départ pour son dernier Grand Prix sur une Yamaha de l’équipe Tech 3. Il y côtoiera la Suzuki de Maverick Vinales et la Ducati d’Andrea Dovizioso.

L’Espagnol commençait bien la journée du samedi en se classant sixième de la troisième séance d’essais libres, à seulement 0.487 du meilleur chrono. Lors de la séance qualificative Q2, il parcourait un total de huit tours, dont le meilleur lui permettait de se classer en sixième position et premier des indépendants. Il n’était qu’à 0.264 de la première ligne.

Le Champion du Monde Moto2 2013 a pour objectif a l’occasion de ce dernier Grand Prix de l’année de se classer meilleur pilote indépendant. Ce serait une manière très positive de faire ses adieux à l’équipe Tech 3, avant de rejoindre mardi prochain son nouveau team KTM pour deux jours de test qui s’annoncent passionnants.

2016-mgp-gp18-espargaro-spain-valencia-025

Selon Pol Espargaro, « Je suis ravi de mes performances de qualification aujourd’hui, et nous savions que nous pouvions faire un bon travail, ce que nous avons fait, mais c’était vraiment serré en Q2. Chaque pilote était rapide ici à Valence aujourd’hui. Pourtant nous avons commencé le week-end avec un rythme décent et j’ai été capable de continuer et puis de construire sur cette base, ce qui m’a permis de bien me qualifier.

« En ce qui concerne le circuit, il est très difficile, et très technique, surtout quand l’électronique est concernée, par exemple pour l’anti-cabrage et l’anti-patinage. Cependant, je me sens à l’aise et la Yamaha fonctionne bien. C’est toujours un peu spécial, en tant que pilote satellite, de commencer le GP de la deuxième ligne, mais nous allons profiter du reste d’aujourd’hui sachant que nous étions compétitifs et je vais essayer de m’amuser lors de ma dernière apparition sur cette piste avec Yamaha. J’ai toujours été rapide à Valence, donc je suis content du résultat d’aujourd’hui et même si mes attentes ne sont pas énormes pour la course, je serai ravi de voir ce que nous pourrons faire demain. »

Tous les articles sur : Pol Espargaro