“Viñales était déjà impressionnant hier [mardi], mais il est encore davantage aujourd’hui,” déclarait son coéquipier Valentino Rossi mercredi soir. Maverick Viñales occupe la tête du classement au terme de ce premier test de présaison 2017.

Retour en détail sur ce qu’il faut retenir de cet avant-gout de la saison 2017.

Le trouble-fête de l’équipe Yamaha

Il a terminé la première journée avec 0.020 seconde d’avance sur son coéquipier italien. Durant la deuxième journée, il a amélioré son temps de près d’une seconde pour franchir la barre des 1’30.

25

Toujours sous contrat avec Suzuki, Maverick Viñales n’a pas eu l’autorisation de s’exprimer durant ces deux jours, mais d’autres l’ont fait à sa place à l’image de son coéquipier. Viñales a profité de sa première journée pour rouler au guidon de la YZR-M1 en version 2016. En plus de s’adapter rapidement à sa nouvelle machine, l’Espagnol a impressionné sa nouvelle équipe à commencer son chef mécanicien Ramon Forcada et le Team Manager, Maio Meregalli.

Valentino Rossi a travaillé sur la nouvelle Yamaha. Ses premiers retours sont mitigés, “Je m’attendais à mieux du moteur,” disait-il mardi soir. “Il dispose de plus de chevaux, mais je m’attendais à bien plus.” Parallèlement, il a travaillé sur le nouveau châssis avant de chuter, “J’ai chuté et j’ai endommagé ma moto. Je n’ai pas pu reprendre le travail avec le nouveau châssis.”

46

Mardi, l’Italien a donc roulé avec l’ancienne et la nouvelle version du châssis, “Nous avons aussi essayé quelques pneus, et nous avons vu que nous avons beaucoup de travail à accomplir. La journée reste positive cependant.” Au sujet du moteur, Rossi d’ajouter, “C’est une première évolution, mais nous avons encore besoin de travailler pour essayer d’être plus rapide.”

Au niveau du visuel, nous avons seulement aperçu une petite bosse sur le cache réservoir de la Yamaha M1.

2

Big Bang theory

Comme nous nous en doutions depuis que nous avions enregistré son bruit lors du test privé de Misano, Honda a dévoilé un nouveau moteur dont le calage semble proche du big bang avec une séquence d’allumage différente. D’extérieur, le bruit de ce nouveau moteur s’apparente à celui des Ducati. Dani Pedrosa et Marc Marquez n’ont pas pu s’étaler sur le sujet, “Comme vous le savez, nous ne pouvons pas vous en dire plus,” confie Pedrosa. “La moto fonctionnait sans problème et nous avons pu boucler beaucoup de tours. L’un des points forts de ce nouveau moteur est l’endurance et la fiabilité.”

Marc Marquez s’est un peu plus exprimé sur le sujet (ou a botté en touche), “Le nouveau moteur semble plus simple sur l’ouverture et le contrôle des gaz. Pour le moment, nous devons ajuster l’électronique.” Selon le Champion du Monde, l’électronique utilisée correspond à l’ancien moteur ‘screamer’ et n’est pas encore adaptée au ‘big bang’, “Le caractère du moteur est bon, mais nous devons encore travailler pour être plus rapides.”

Mercredi, Marquez s’est concentré sur le nouveau moteur en comparant notamment avec l’ancien pour comprendre ce qui est bon et ce qui ne l’est pas. L’Espagnol avait trois RC213V à disposition : le modèle actuel, le nouveau et le nouveau combiné, à de nombreuses modifications.

93

Il a pu tester davantage le nouveau moteur, “Il semble que j’ai plus de grip et je peux gérer un peu mieux les gaz. Une fois les pneus usés, nous avons besoin d’ajuster de nombreuses choses. Notre point faible au sujet de l’accélération est toujours présent. Aujourd’hui, nous avons apporté de gros changements à la moto.”

Physiquement, Dani Pedrosa a préféré jouer la prudence, “J’ai roulé prudemment en faisant de petits runs,” dit-il. “Mais nous avons essayé de comprendre la nouvelle moto et de voir le comportement des pneus.”

Le démon s’enflamme sur la Ducati

Parmi les changements les plus attendus de la saison 2017, Jorge Lorenzo et son passage chez Ducati figurent en tête du classement. Tout comme son remplaçant dans l’équipe Yamaha, Lorenzo n’a pas le droit de s’exprimer au sujet de ces premiers tests au guidon de la Ducati. D’autres pilotes se sont exprimés en revanche, “Beaucoup de gens ont dit que son style ne pourrait pas correspondre à la Ducati,” rappelle Marquez. “Nous avons vu aujourd’hui que ce n’est pas vrai.”

99d

Les comparaisons vont bon train entre Lorenzo et Rossi lors de son passage chez Ducati en 2011. Nous avons interrogé Carlo Pernat, actuel manager d’Andrea Iannone et ancien de Valentino Rossi à ce sujet, “Ce qu’a fait Lorenzo en une journée est tout simplement énorme aussi bien pour Ducati que pour lui-même. Il serait totalement stupide de comparer ce qu’il fait aujourd’hui avec ce qu’a pu faire Valentino chez Ducati. La machine est complètement différente et la Ducati d’aujourd’hui n’a rien à voir avec la Ducati d’hier.”

Entre temps, Luigi Dall’Igna a été nommé à la tête de Ducati Corse et pris le relais de Filippo Preziosi qui a quitté la firme de Borgo Panigale quelque temps après le passage de Rossi. Preziosi avait cru que le simple fait d’aligner Rossi sur la Desmosedici aurait pu la faire gagner. Dall’Igna pense davantage au projet en tentant de proposer une machine compétitive à ses pilotes. Entre la GP11 et la GP17, de l’eau a coulé sous les ponts.

Lorenzo a passé la majeure partie de la première journée sur la Ducati GP16 équipée de ses ailerons. Pour Dall’Igna, “l’objectif est de pouvoir comparer la version avec ailerons de celle sans les ailerons.” Parallèlement, travailler sur une base connue des ingénieurs permet au nouveau pilote de prendre ses marques en confiance.

Son coéquipier Andrea Dovizioso a travaillé sur le développement de la nouvelle GP17 qui dispose d’un nouveau moteur et d’un nouveau châssis, “Nous sommes en avance sur notre planning,” explique Dovizioso à l’issue du test. “Nous avons comparé avec la version 2016 en fin de journée pour confirmer nos impressions et évaluer nos améliorations. Nous avons confirmé le rythme que nous avions durant le Grand Prix et, bien qu’il y ait encore beaucoup de travail, je me réjouis de cette nouvelle moto.”

04

La GSX-RR fait très mal

Andrea Iannone et Alex Rins sont les deux nouvelles têtes d’affiche de l’équipe Suzuki. Pour Davide Brivio, Team Manager, cette formation est équilibrée avec d’un côté un pilote expérimenté et de l’autre un jeune rookie.

Iannone s’est entretenu avec les médias mardi soir, mais s’est braqué dès lors qu’une question comparant la Ducati et la Suzuki est tombée. “J’ai une très bonne impression de la moto,” explique l’Italien ce soir. “Je suis vraiment content. Nous avons beaucoup travaillé durant la deuxième journée. La moto offre une base solide et un bon châssis. Nous avons encore quelques points sur lesquels travailler cependant.”

L’Italien a lourdement chuté ce mercredi, entraînant la levée du drapeau rouge après avoir endommagé le mur de protection, “C’est difficile d’expliquer, car je venais juste de sortir. Au virage 12, j’ai touché les freins et j’ai perdu l’avant instantanément.”

29

Après cette chute violente, Iannone a souffert du coude toute la journée, “j’ai roulé avec des douleurs toute la journée, mais il était important de rouler aujourd’hui. J’ai essayé de mon mieux, mais je suis resté prudent, car c’est encore dangereux pour moi [vertèbre fracturée à Misano].”

Au sujet du travail à accomplir, pour Iannone il s’agit d’avoir plus d’accélération en particulier sur les deuxième et troisième vitesses, “Le moteur est très bon, mais il n’exploite pas ses capacités à 100%.”

Alex Rins a fait des débuts discrets en MotoGP mardi avant de chuter lourdement mercredi matin. L’Espagnol s’est fracturé les vertèbres T8 et T12, “Heureusement, il n’y a pas de lésions de la moelle épinière,” explique Michele Zasa, coordinateur médical de la Clinique Mobile. “Il est l’hôpital dans l’attente de passer une consultation neurochirurgicale. Nous organiserons ensuite un transfert vers l’hôpital de Barcelone.”

42

“C’est vraiment dommage d’avoir chuté si tôt, car je voulais améliorer mon feeling sur la moto,” se lamente Rins. “Nous ne pouvons pas changer le passé. Il est désormais temps de rentrer à la maison pour se reposer. “

KTM accueille Smith et Espargaro

Les deux anciens pilotes Tech3 Yamaha, Pol Espargaro et Bradley Smith, ont fait leurs premiers tours de roue au guidon de la RC16 mardi. Espargaro fait partie de la liste des pilotes qui n’ont pas le droit de s’exprimer.

Durant la première journée, Smith et Espargaro ont travaillé depuis la base de réglages développée par Mika Kallio. Smith a confié être impressionné par le sérieux de la firme autrichienne qui met une dizaine de personnes à sa disposition.

Si Smith est agréablement surpris par le comportement du châssis tubulaire et des suspensions WP, il l’a aussi été par le moteur qui l’a perturbé au début, en comparaison à la Yamaha. Le moteur de la RC16 est très pointu et bien différent du moteur Crossplane de la Yamaha M1.

Et les autres…

Aprilia a aligné trois RS-GP 2016 durant ce premier test officiel avec Aleix Espargaro et Sam Lowes comme pilotes permanents de l’équipe Gresini, et Eugene Laverty qui jouait le rôle de pilote test pour la firme de Noale. La version 2017 de la machine italienne n’est pas encore terminée. À noter, comme nous le rapportait Romano Albesiano, patron d’Aprilia, que Mike Di Meglio a été confirmé pour une saison de plus comme développeur de la machine italienne en plus de son rôle permanent dans le GMT94 sur Yamaha en endurance.

41

Johann Zarco a fait des débuts prometteurs mardi au guidon de la Yamaha de l’équipe Tech3, “Je suis vraiment satisfait du travail accompli,” confie le double Champion du Monde Moto2. “Ce matin, j’ai pu retrouver un rythme similaire à celui que j’avais hier. Je me sens plus confiant sur la M1 et je suis content. Terminer en 1’31.0 est excellent. Je pointe à seulement une seconde la tête et c’est une bonne façon de conclure le test.” Le Français se prépare pour s’envoler en direction de Sepang pour participer à un test privé Yamaha en compagnie de Rossi et Viñales, et de son coéquipier Jonas Folger.

05

Toujours du côté Français, Loris Baz est ravi de ce premier test au guidon de la Ducati GP15, “Les problèmes dont je souffrais sur l’ancienne machine ne sont plus présents et nous pouvons enfin commencer à travailler sur nos réglages,” nous confie le Français.

76

Ce premier test officiel a permis de dégager une première tendance dans le classement. Ce premier test permet aussi, entre autres, aux constructeurs de recueillir un maximum d’informations pour travailler durant l’hiver.
Avant de rentrer concrètement dans la trêve hivernale, plusieurs équipes (Honda, Pramac, Avintia, Aspar, etc…) se rendront à Jerez la semaine prochaine pour un test privé, sans Ducati Corse ni Yamaha.

Voici pour un premier résumé global “à chaud”. Nous reviendrons en détail et en photos sur chaque team dès notre retour en France.