C’est un Dovizioso ravi qui a quitté le tracé de Valencia et ses deux jours de tests d’intersaison 2017. L’officiel Ducati a découvert à la fois la GP17 et son nouvel équipier Lorenzo. Et il est content des deux. Il rappelle même que, contrairement aux années précédentes, les rouges sont cette fois en avance dans la préparation de leur future campagne. Pourtant, on ne reverra l’usine de Borgo Panigale qu’à la rentrée de la trêve hivernale.

Dovizioso est heureux de son sort chez Ducati. Il faut dire qu’à chaque année il y a du mieux. 2016 a apporté la victoire et 2017 est déjà en préparation. Alors que, jusque-là, la nouvelle moto avait du mal à sortir. Mais la GP17 est bien là. Avec des ailerons dont elle devra se dépareiller, certes, mais bien là quand même : « ces deux journées furent très intéressantes, car nous avons pu faire de bons tests sur la nouvelle moto, chose qu’il n’avait pas été possible les années précédentes. Nous sommes donc désormais en avance dans notre planning » a d’abord insisté Dovi.

« Nous avons gardé les ailerons et nous avons fait des comparaisons avec la version 2016. Nous avons déjà pu confirmer le rythme que nous avions durant le week-end passé pour le Grand Prix. Certes il nous reste beaucoup de travail, mais je suis content de notre nouvelle moto ».

Quel genre de travail ? « C’était important pour nous de partir de Valence avec une vision claire des choses. Le moteur est plus doux et meilleur dans l’ensemble. On est plus à l’aise sur la moto. La vitesse en général est aussi bonne. Tout est allé selon nos plans. C’est important car nous n’irons pas à Jerez. Certaines choses doivent encore être trouvées pour la course. Le passage en courbes doit être amélioré. Les efforts de Ducati sur la distance d’une épreuve ont été réels : il y a moins de vibrations et on peut piloter plus sûrement sur un tour rapide. Le point du passage en courbes sera la clé ».

Andrea Dovizioso a effectué son meilleur chrono en 1’30.443 lors de la deuxième journée à Valencia. Il s’agissait de la troisième performance à 0,468 seconde de Viñales tandis que l’Italien devançait son nouvel équipier Lorenzo de 0.331 seconde.

 

Tous les articles sur : Andrea Dovizioso