C’est un Viñales pour le moins dépité qui tirait un trait sur une journée du vendredi à Valence faite d’interrogations et de doutes. Douzième seulement après avoir eu le sentiment de tout donner, celui qui était le grand favori de ce début de saison 2017 n’arrive même plus à s’abonner au top 10. Battu par son équipier Rossi, il voit aussi Johann Zarco aux avant-postes avec la moto de l’an passé. Et il y a comme une envie d’envoyer tout paître qui anime le jeune Espagnol au moment de faire son bilan de la journée…

« Je ne sais pas ce qui se passe. Si vous voulez le savoir, allez demander à Yamaha”. Voilà les premiers commentaires de Viñales sur son entame d’un Grand Prix de Valence, bien loin de ses premiers tests ici même il y a un an au guidon de la M1 (1’29.975, contre 1’31.624 réalisé aujourd’hui) : « J’aimerais comprendre. Je donne tout, je ne peux pas faire plus. L’équipe travaille aussi sans relâche. Mais la situation est celle-là. C’est un mystère. Je veux en finir avec cette saison, faire un break et repartir pour 2018.

Cela nous fait voir qu’à un moment donné nous avons fait une très grosse erreur. Je roule entre une seconde et une seconde et demie plus lentement que lors du test, cela signifie que la moto ne fonctionne pas. Je ne peux pas conduire pareil, je ne peux pas conduire en douceur sur la piste, je ne peux pas piloter à ma façon. Je me sens mal à l’aise sur la moto, ce qui n’est pas normal car je me suis toujours senti à l’aise avec la Yamaha. Cela fait de nombreuses courses que je ne ressens pas la même chose, surtout avec la moto que nous avons maintenant. 

Pour moi, cela n’a rien à voir avec les pneus. Les pneus fonctionnent bien, l’arrière fonctionne vraiment bien, c’est ma moto qui ne fonctionne pas, surtout au freinage, j’ai beaucoup de problèmes pour ne pas perdre la moto, je perds de ma vitesse et les chrono ne viennent pas. Nous allons essayer de nous améliorer ce week-end, mais ce sera difficile parce que le début est difficile, et pendant les week-ends, il nous a été difficile de progresser. 

L’adhérence m’a d’abord paru bonne, puis il s’est avéré impossible de bien piloter la moto. Je ne peux pas faire ce que je faisais avant. Je ne peux pas freiner tard, je ne peux pas rouler fort. Le cadre nous donne beaucoup de problèmes. Enfin, on va essayer de progresser, mais ça va être compliqué ».

Et côté pneus ? « On dirait que le medium marcherait mieux que le soft. On vérifiera ça demain ». Une conclusion exactement opposée à celle de Johann ZarcoViñales termine : « c’est tout de même étrange qu’on ne puisse pas rouler aussi fort qu’avant » …

#ValenciaGP MotoGP  : Classement combiné J.1

1 99 Jorge LORENZO Ducati 1’30.640
2 26 Dani PEDROSA Honda 1’30.762 0.122
3 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati 1’30.949 0.309
4 29 Andrea IANNONE Suzuki 1’31.045 0.405
5 5 Johann ZARCO Yamaha 1’31.054 0.414
6 93 Marc MARQUEZ Honda 1’31.243 0.603
7 43 Jack MILLER Honda 1’31.357 0.717
8 35 Cal CRUTCHLOW Honda 1’31.383 0.743
9 51 Michele PIRRO Ducati 1’31.413 0.773
10 44 Pol ESPARGARO KTM 1’31.438 0.798
11 46 Valentino ROSSI Yamaha 1’31.488 0.848
12 25 Maverick VIÑALES Yamaha 1’31.624 0.984
13 41 Aleix ESPARGARO Aprilia 1’31.698 1.058
14 45 Scott REDDING Ducati 1’31.733 1.093
15 17 Karel ABRAHAM Ducati 1’31.858 1.218
16 42 Alex RINS Suzuki 1’31.876 1.236
17 36 Mika KALLIO KTM 1’31.879 1.239
18 8 Hector BARBERA Ducati 1’31.926 1.286
19 53 Tito RABAT Honda 1’31.958 1.318
20 9 Danilo PETRUCCI Ducati 1’32.029 1.389
21 19 Alvaro BAUTISTA Ducati 1’32.076 1.436
22 76 Loris BAZ Ducati 1’32.151 1.511
23 38 Bradley SMITH KTM 1’32.457 1.817
24 22 Sam LOWES Aprilia 1’32.587 1.947
25 60 Michael VAN DER MARK Yamaha 1’33.101 2.461

Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP