C’est un Marc Márquez à juste titre soulagé et extatique qui commentait un Grand Prix de Valence au terme duquel il empochait, à 24 ans, son sixième titre mondial. Et son quatrième en MotoGP en cinq ans. Pas mal. Tout ça ne s’est pas fait sans peine, si l’on en juge par la sueur froide vécue à sept tours du but, lorsque MM93 se permettait de rétablir une situation désespérée avant de reprendre la course au quatrième rang… Du grand art. Mais cette campagne 2017 lui aura aussi permis de découvrir une nouvelle inspiration pour son métier : Andrea Dovizioso…

C’est fait ! Il était le favori avec ses 21 points d’avance et sa pole-position, mais on a vécu un Grand Prix tendu, nerveusement éprouvant où les pilotes semblaient plus calculer que se livrer. Un faux rythme qui a bien failli jouer un mauvais tour au fer de lance du HRC : « cette course a été très longue » reconnaît le natif de Cervera. « J’ai commencé calmement puis j’ai vu Zarco juste derrière moi. Je ne voulais prendre aucun risque et je l’ai laissé passer. Je pouvais rouler plus vite mais je craignais qu’il en fasse trop. J’entendais sa moto très près de moi. Je voulais rester derrière lui ».

« Puis vers la fin, j’ai décidé d’accélérer. Mais j’en ai trop fait. J’ai perdu ma concentration et manqué mon point de freinage. Disons que, jusqu’au bout, j’aurai fait dans le « Márquez style » ! » Cette frayeur passée, il n’oublie pas de rendre hommage à un adversaire qui l’a marqué : « j’aurais voulu que Dovizioso termine cette course car il a été un grand rival durant toute cette année. J’ai beaucoup appris de lui. Surtout d’un point de vue mental. J’apprécie son approche de la course. Il m’a montré que l’on pouvait piloter et gagner sans être trop agressif. Son mental est solide. Il ne commence jamais très fort les week-ends, mais il est toujours là en course ».

Sur cette couronne 2017, il termine : « d’un point de vue émotionnel, je place ce titre juste derrière celui de 2013 qui était le premier et qui était inattendu. Il avait été aussi pris à Valence. Cette fois on s’est durement battu durant toute la saison. A mi-saison, beaucoup de pilotes étaient très proches. Et lorsque vous avez ainsi plusieurs pilotes de très haut niveau, le championnat est plus intéressant ».

#ValenciaGP MotoGP J.3 : Classement

1 26 Dani PEDROSA Honda 46’08.125
2 5 Johann ZARCO Yamaha +0.337
3 93 Marc MARQUEZ Honda +10.861
4 42 Alex RINS Suzuki +13.567
5 46 Valentino ROSSI Yamaha +13.817
6 29 Andrea IANNONE Suzuki +14.516
7 43 Jack MILLER Honda +17.087
8 35 Cal CRUTCHLOW Honda +17.230
9 51 Michele PIRRO Ducati +25.942
10 53 Tito RABAT Honda +27.020
11 38 Bradley SMITH KTM +30.835
12 25 Maverick VIÑALES Yamaha +35.012
13 9 Danilo PETRUCCI Ducati +38.076
14 17 Karel ABRAHAM Ducati +41.988
15 8 Hector BARBERA Ducati +47.703
16 76 Loris BAZ Ducati +47.709
17 60 Michael VAN DER MARK Yamaha +52.134
Not Classified
44 Pol ESPARGARO KTM 5 Laps
4 Andrea DOVIZIOSO Ducati 5 Laps
99 Jorge LORENZO Ducati 6 Laps
22 Sam LOWES Aprilia 8 Laps
19 Alvaro BAUTISTA Ducati 16 Laps
45 Scott REDDING Ducati 26 Laps
41 Aleix ESPARGARO Aprilia 27 Laps
36 Mika KALLIO KTM 28 Laps