Lors du Grand Prix de Misano, Suzi Perry (présentatrice MotoGP pour la chaîne britannique BT Sport depuis 13 ans) a pu prendre 12 minutes du précieux temps de Valentino Rossi pour réaliser une très belle interview du champion italien.

L’entretien s’est révélé riche, et si nous en avons déjà extrait quelques propos, il en reste encore à reporter. Nous terminerons par les plus polémiques mais, pour aujourd’hui, nous nous intéresserons à un sujet qui tient particulièrement à cœur à l’homme de Tavullia; son Ranch et les jeunes pilotes !

Vous êtes encore en MotoGP. Pourquoi avez-vous ressenti le besoin de créer ce projet d’aider les jeunes pilotes ?

“Parce que j’ai pensé que quand j’aurai fini de piloter, cela sera de toute façon ma vie. Nous avons beaucoup d’expérience, beaucoup de contacts, et je me sens bien à cette place, je me sens bien dans le paddock. Nous avons commencé avec la VR46 avec mes amis, Uccio, Albi, Carlo et tous les autres, pour construire quelque chose pour le futur. Car malheureusement, je devrai arrêter un jour. J’espère que ce sera dans 10 ans (rires) mais cela arrivera à un moment. Et je pense que la meilleure façon, c’est d’aider les jeunes pilotes car c’est la meilleure chose que vous puissiez faire. Nous travaillons mais nous nous amusons beaucoup. Je ne m’attendais pas à avoir cette participation, ni ce feeling quand vous êtes avec les jeunes pilotes. Ce n’est pas comme quand vous pilotez, mais c’est similaire.”

Vous êtes très impliqué dans ce projet et vous prenez beaucoup de décisions. Choisissez-vous les pilotes ?

“Oui !”

Que retirez-vous des entraînements au Ranch avec les jeunes pilotes ?

“Vous devriez venir une fois, car c’est en endroit particulier. Notre entrainement avec les pilotes de l’Academy n’a pas seulement lieu au Ranch, mais aussi à la gymnastique, avec les karts, avec les Minibikes.”

Vous vous entraînez avec eux ?

“Oui. [Ou plutôt] Ils s’entraînent avec moi (rires) car j’étais là 10 ans avant eux (rires). Mais au Ranch ,c’est particulier. La chose la plus importante est la compétition, la performance, la bagarre avec eux, et tout ce qui va dans cet esprit; faire de la course à pieds, faire du karting, des courses au Ranch, et voir qui est le plus rapide. Ce sont toujours des compétitions et j’en ai besoin car je suis assez âgé et cela est un bon test, et cela m’aide à ne pas être ennuyeux et ne pas m’ennuyer.”

Tous les articles sur : Valentino Rossi