C’est depuis la première place que s’élancera ce samedi à 15 heures sur la prestigieuse piste du Mans récemment resurfacée la Kawasaki SRC que Randy partage avec Fabien Foret et Mathieu Ginès. Voici comment cet éminent trio a vécu les essais comment il envisage la course.

Randy de Puniet :

« Bien sûr j’avais envie de faire ce meilleur chrono absolu, j’ai fait beaucoup de Grand Prix sur le circuit Bugatti, j’ai fait des podiums en 250 cm3, je connais vraiment bien cette piste. Cela étant la moto d’endurance n’a rien n’à voir, il y a le nouveau revêtement qui est top mais qui a beaucoup de grip et il faut être vigilent.

« Les premières qualifications jeudi avaient été plus compliquées pour nous, aujourd’hui ça s’est mieux passé, sauf pour Fabien qui est tombé car il a eu pas mal de trafic. Grâce à mes coéquipiers et à leurs bons chronos, ainsi qu’au mien, on a réussi à être en pole position.

« Mais c’était une petite bataille, on l’a gagnée, maintenant il faut gagner la grande qui se finira dimanche à 15h, c’est l’objectif principal. Il faut se remettre en mode course et amener notre Kawasaki à la meilleure place et si possible la première. Il faudra être vraiment concentré, dépasser les attardés de manière rapide et ne pas commettre d’erreurs. Je ne suis pas encore vraiment à l’aise dans l’exercice, pour moi ça va être la chose sur laquelle je vais vraiment devoir faire attention.

« Je pense que je pouvais aller plus vite, je n’ai pas fait le tour parfait. Déjà j’ai commencé la séance en commettant une erreur puisque je suis parti sans avoir mis mon brassard. Ensuite j’ai dû doubler 3 pilotes dans mon tour chrono ce qui a ruiné mes chances, donc j’ai commencé à être un peu énervé. J’ai enfin eu un tour quasiment clair mais dans lequel j’ai fait deux petites erreurs qui m’ont fait perdre 3 ou 4 dixièmes de seconde. C’est suffisant pour avoir la pole, je m’en serais mordu les doigts si nous étions passés à côté à cause de ce début de séance un peu raté. »

Fabien Foret :

« Je pense que ma chute de ce vendredi matin est due à la baisse de température de mon pneu. Dans le tour précédent je suis arrivé sur des pilotes plus lents, j’ai un peu trop perdu de vitesse et quand je me suis relancé mon pneu avait peut-être perdu un peu en température et en efficacité. C’est une chute sans grosses conséquences, le principal c’est qu’on soit en pole position.

« Bravo à mes coéquipiers, moi je reste un peu sur ma faim du coup, mais ce n’est pas grave, ça ne passe pas toujours. Le principal c’est dimanche à 15h. Maintenant on va se concentrer sur la course et faire notre travail au mieux. C’est la première fois qu’on roule ensemble mais on s’entend très bien, on forme un bon trio. »

58f0bc51c2f4e

Mathieu Ginès :

« Notre Kawasaki est au point, on l’a encore démontré pendant les qualifications. Je découvre l’équipe et je suis très content parce qu’elle est top. Je reviens de blessure après m’être cassé les deux bras en Championnat allemand l’année dernière, je n’avais plus roulé en compétition depuis juillet 2016. Le début de saison n’était pas évident, il fallait reprendre ses marques et du rythme.

« J’ai la chance d’avoir deux coéquipiers qui ont beaucoup de métier et qui réalisent des super performances, tout comme l’équipe technique. L’essentiel est de faire une bonne course, que j’optimise mes relais et qu’on regarde devant nous. C’est sûr qu’on redoute la concurrence mais pour ma part je n’y pense pas. C’est à chacun de faire la meilleure course. J’ai confiance en nos chances. »

58f0c11f08a52

Photos Sébastien Bassani et Michel Jamin © Automobile-Club de l’Ouest, source Karine Avon pour l’ACO

Tous les articles sur les Pilotes : Randy de Puniet

Tous les articles sur les Teams :