Sam Lowes a mené quelques essais aérodynamiques à l’Université de Perugia, en Italie, une des deux souffleries dans lesquelles les teams de Moto2 aiment à se rendre, avec celle de Genève.

Si la vidéo est sympathique, le travail, à ce niveau, n’est pas extrêmement sophistiqué, puisqu’il s’agit simplement de trouver la meilleure position pour le pilote britannique sur sa Kalex, à partir des balances installées sous les roues; meilleur le profilage du pilote sera, plus faible seront les charges sur la balance arrière, la fumée n’étant là que pour visualiser l’écoulement de l’air et ses turbulences.

C’est une première étape “spectaculaire” pour dégrossir les erreurs les plus flagrantes, mais cela reste très empirique par rapport à ce que l’on peut faire en aérodynamique (et qu’on fait depuis longtemps en F1, plus récemment en moto), avec des moyens de calcul gigantesques  en CFD où, alors, la soufflerie ne devient plus qu’un des outils de vérification.

Si le sujet vous intéresse, ne manquez pas le GP Racing #16 actuellement en vente dans les bons kiosques…

gp racingi

Tous les articles sur : Sam Lowes