Chacun s’accorde à reconnaître que la Dorna diffuse des images des Grands Prix d’une qualité extraordinaire : une caméra dans chaque virage, des dizaines de caméras embarquées dont certaines à 360° et d’autres gyroscopiques, des caméras enterrées, des slow motions à s’arracher les yeux et des vues d’hélicoptère auxquelles viennent maintenant s’ajouter une caméra sur fil pour couvrir la pit-lane. Le niveau est extrêmement élevé et l’on pourrait donc être tenté de croire qu’il sera difficile de faire mieux…

Mais ce serait mal connaître l’histoire de l’humanité et difficile n’a jamais signifié impossible. L’arrivée des drones ouvre en effet un espace dont on ne connaît pas encore les limites.
La preuve, en combinant les possibilités des drones de dernière génération, à savoir la poursuite automatique d’une cible définie, avec les performances des drones de compétition (pas loin de 200 km/h), on obtient un engin à même de fournir des images en 4K qu’aucun opérateur humain ne pourrait jamais fabriquer.

La vidéo suivante, disponible en HD et 4K après avoir sélectionné l’option adéquate, nous en offre un exemple avec sa poursuite entre les arbres…

On imagine ce que cela donnerait avec un drone par pilote suivant les motos au-dessus du peloton des MotoGP… Des images à couper le souffle, certes, mais aussi sans doute une catastrophe au niveau sécuritaire, car, pour le moment, c’est bien ce souci de sécurité qui a incité la Dorna à rester prudente en ce domaine.

Toutefois, quand on voit les synchronisations déjà possibles actuellement, on en vient à penser que rien n’est vraiment impossible, d’ici quelques années…

 

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :