Le week-end dernier, le championnat Superbike vivait son rendez-vous du calendrier du côté de Donington Park. Lors de la première manche, le plus que jamais leader du classement général et officiel Kawasaki semblait être à nouveau en mesure de dominer son sujet avant que son pneu arrière n’en décide autrement…

Le reste de l’histoire est raconté par le pilote : « j’ai commencé à sentir de très fortes vibrations et j’ai compris que j’avais un problème sérieux. Mon équipier Sykes m’a passé, mais j’ai voulu finir les six tours qui me séparaient de l’arrivée. Je pensais avoir tout son contrôle puis soudainement le côté gauche du pneu a explosé. C’était comme si un sniper avait tiré du public pour m’atteindre ».

S’en est suivi une longue chute dans l’une des parties la plus rapide du tracé anglais. Le pilote de 30 ans était légitimement furieux et le manufacturier unique Pirelli évidemment en première ligne dans cet incident. La marque a retiré le pneu de la gamme proposée aux écuries pour le reste du meeting.

Tout s’est bien terminé cependant et le lendemain, c’était un mauvais souvenir. Rea retrouvait le chemin du succès et prenait la centième réalisation de Kawasaki en Superbike. On rappellera à cette occasion que le premier succès des verts dans la discipline remonte à 1988, en Hongrie, avec un certain Adrien Morillas qui pilotait une GPX750…

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :