MESSAGE D’AVERTISSEMENT!

Tout ce que vous lirez ici est faux sauf à démontrer que ce soit vrai. Nous, on n’est ni pour ni contre, bien au contraire. Si regarder par le trou de la serrure vous rebute mais qu’il arrive plus souvent qu’à votre tour de céder à cette pulsion, vous êtes au bon endroit au mauvais moment. Voici la vie des gens du paddock par le petit bout de la lorgnette, c’est à dire hors de course. C’est du “on dit”, du ragot, du pas forcément toujours très beau et sans doute aussi parfois du mytho ou du faux. En tout cas, c’est du People du Paddock. Donc du Village People.

ATTENTION, certains sujets peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, ou des plus vieux, ainsi que des personnes qui ne prennent pas de recul. On vous aura prévenu.

Si vous voulez des informations vérifiées, des interviews, de la technique ou des photos, changez vite de rubrique! Il est encore temps!

Vous êtes encore là ? Alors on y va.
________________________________________________________________________________

Les rumeurs continuent à circuler dans le paddock du MotoGP, concernant l’équipe qui entourera Jorge Lorenzo chez Ducati en 2017.

A Assen on parlait de Max Biaggi pour servir de coach en remplacement de Wilco Zeelenberg. Les bonnes relations entre les deux hommes ne sont plus à prouver, ni même les gestes d’amitiés, le Corsaire s’étant fait un devoir de choisir le camp du Majorquin contre son coéquipier, et de le faire savoir.

Cette rumeur n’a pas été démentie par Jorge Lorenzo, qui en a parlée comme d’une “possibilité”, tout en précisant qu’il en existait une autre “vraiment surprenante” sans vouloir en dire plus.

Cette dernière semble liée au nom de Casey Stoner, même si le #99 se contente de sourire quand la presse lui pose la question.

L’hypothèse Stoner, qui décidément en crée involontairement beaucoup, serait également favorisée par l’éventuel retour du chef technique Christian Gabarrini (actuellement avec Jack Miller) chez les rouges.

Stoner, Gabarrini, Biaggi; des noms prestigieux qui fleurent bon le succès en Italie et que Ducati a les moyens de s’offrir.

Maintenant, on l’a vu malheureusement avec Valentino Rossi lors de son passage à Borgo Panigale, il ne suffit pas d’additionner les noms de valeurs pour obtenir le succès.

Mais, reconnaissons-le, ça aurait quand même “de la gueule”!

 

Tous les articles sur : Casey Stoner, Jorge Lorenzo