MESSAGE D’AVERTISSEMENT!

Tout ce que vous lirez ici est faux sauf à démontrer que ce soit vrai. Nous, on n’est ni pour ni contre, bien au contraire. Si regarder par le trou de la serrure vous rebute mais qu’il arrive plus souvent qu’à votre tour de céder à cette pulsion, vous êtes au bon endroit au mauvais moment. Voici la vie des gens du paddock par le petit bout de la lorgnette. C’est du “on dit”, du ragot, du pas forcément toujours très beau et sans doute aussi du mytho ou du faux. En tout cas, c’est du People du Paddock. Donc du Village People.

ATTENTION, certains sujets peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, ou des plus vieux, ainsi que des personnes qui ne prennent pas de recul. On vous aura prévenu.

Si vous voulez des informations vérifiées, des interviews, de la technique ou des photos, changez vite de rubrique! Il est encore temps!

Vous êtes encore là ? Alors on y va.

________________________________________________________________________________

Marc Márquez est entré dans l’éternité. Et c’est à Madrid que le temps s’est arrêté pour un pilote du HRC qui prend la pose dans un musée de cire. Une réalisation qui fait causer car, pour tout, dire, sa réussite ne saute pas aux yeux…

D’aucuns pensent même que l’on a là un montage entre Marc et Alex Márquez. Deux frères en un personnage qui connaissent pourtant deux destinées différentes.
“Triste cire” donc pour le double Champion du Monde de MotoGP et actuel leader du championnat.

Dans ce musée, on trouve aussi les répliques de Criville, Sito Pons et d’Angel Nieto, ou encore de Fernando Alonso pour rester dans le thème des sports mécaniques.

a_nieto

Tous les articles sur : Marc Marquez