MESSAGE D’AVERTISSEMENT!

Tout ce que vous lirez ici est faux sauf à démontrer que ce soit vrai. Nous, on n’est ni pour ni contre. Si regarder par le trou de la serrure vous rebute mais qu’il arrive plus souvent qu’à votre tour de céder à cette pulsion, vous êtes au bon endroit au mauvais moment. Voici la vie des gens du paddock par le petit bout de la lorgnette, c’est à dire hors de course. C’est du “on dit”, du ragot, du pas forcément toujours très beau et sans doute aussi parfois du mytho ou du faux. En tout cas, c’est du People du Paddock. Donc du Village People.

ATTENTION, certains sujets peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, ou des plus vieux, ainsi que des personnes qui ne prennent pas de recul. On vous aura prévenu.

Si vous voulez des informations vérifiées, des interviews, de la technique ou des photos, changez vite de rubrique! Il est encore temps!

Vous êtes encore là ? Alors on y va.

________________________________________________________________________________

Si Remy Gardner n’a pas pu participer au warm up du Grand Prix du Japon au guidon de sa Kalex du team Tasca, c’est tout simplement que son champion de père était en train de s’embrouiller avec trois Japonais aux abords du circuit de Motegi.

Une sombre histoire de voiture que le pilote australien aurait accroché dans sa précipitation à se rendre à la séance avec son fils. L’affaire en est venue aux mains et la police a interpellé Wayne Gardner.

Vu les faits, l’histoire reste anecdotique mais illustre bien le fort caractère qu’avaient les champions dans les années 80′-90′, à l’époque des 2temps… et qu’ils ont toujours !

Pilote Honda sur le circuit de Motegi appartenant à Honda, l’affaire ne devrait pas aller bien loin et sera sans doute le sujet de rigolades en Australie… même si elle a quand même été reportée sur la télé australienne.

Tous les articles sur : Remy Gardner