Après avoir trouvé un réglage miraculeux lors du dernier jour des essais pré-saison au Qatar, Marc Marquez a ensuite confirmé qu’il était dans le coup durant le week-end de course.

Lors de celle-ci, le pilote Repsol Honda a confié avoir hésité entre assurer la 4ème place et aller chercher la seconde, puis a finalement franchi la ligne d’arrivée en troisième position, un résultat inespéré encore quelques jours plus tôt.

Le Grand Prix d’Argentine fera donc figure de confirmation pour le numéro 93, d’autant que le circuit et les pneus lui afférant ne lui sont pas défavorables, et que sa mésaventure de l’année passée ne sera sans nul doute pas rééditée…

Le vol du pilote espagnol ayant été annulé à cause de conditions météo désastreuses au départ de Londres, c’est avec plus de deux jours de retard qu’il se présentera sur le circuit Termas de Rio Hondo pour la conférence de presse, demain à 17 heures. Ou pas.

Marc Marquez: “Nous nous rendons en Argentine dans un état d’esprit positif après avoir finalement obtenu une troisième place au Qatar, un résultat qui n’était pas vraiment prévisible avant le début de la saison. Nous avons travaillé très dur et très bien, avec Honda et avec l’équipe, pendant le week-end et le jour de course j’ai pu attaquer aussi durement qu’il est actuellement possible. Bien sûr nous n’avons pas eu de test durant l’hiver ici, pour nous reposer dessus, et nous devrons voir si la configuration que nous avons trouvée au Qatar fonctionnera ici aussi. Ce serait globalement un bon pas en avant pour nous, et nous pourrions même viser un résultat un peu meilleur dimanche. Bien sûr, ce sera un point d’interrogation jusqu’à vendredi, mais tout compte fait, l’Argentine est un circuit que j’aime. Nous avons toujours été rapides ici, donc je me sens positif pour ce week-end.”

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team