Alors que le Champion du Monde en titre Jonathan Rea avait tourné la veille en 1’39.862, son coéquipier Tom Sykes a amélioré lors de la deuxième et dernière journée en 1’38.889. Mais la véritable bombe était le troisième chrono de Niccolo Canepa, sur une Yamaha strictement identique aux deux machines officielles d’Alex Lowes et Michael van der Mark.

Canepa a parfaitement rempli son rôle de pilote de développement au sein de l’équipe Yam. La bonne nouvelle, c’est que l’Italien (Champion du Monde FIM Endurance EWC 2017) va disputer la course de Magny-Cours le 30 septembre prochain en tant que wild card. La demande du GMT en ce sens auprès de l’organisateur a été acceptée. Canepa effectuera une autre course du Championnat du Monde Superbike en wild card, mais avec Assen WSBK qui tombe en même temps que les 24 H Motos, Imola le même week-end que la Slovaquie, et Brno en même temps que les 8 H d’Oschersleben, ça complique énormément la tâche du team. Une course du mondial SBK en Italie est envisagée, car cela enchanterait l’Italien qu’est Niccolo, mais rien n’est encore décidé dans ce sens. Seul Magny-Cours est pour le moment confirmé.

Le chrono de Tom Sykes en 1’38.889 est tout à fait respectable, même si loin du fameux 1’37.986 réalisé en novembre dernier par Johnny Rea, alors devant Andrea Iannone, Pol Espargaro et Alex Rins. Sykes aurait peut-être pu rouler légèrement plus vite mais il a chuté lors des dernières minutes dans le virage Dry Sack, sans gravité. Parmi les autres chutes de la journée, toutes sans conséquences graves, on notait celle de Jordi Torres (bon septième sur la MV Agusta) en bout de la ligne droite de départ-arrivée, ainsi que celles d’Alex Lowes (dans Dry Sack) et de Kenan Sofuoglu dans le virage 3.

Leon Camier sa classait quatrième de cette deuxième journée de test sur sa Honda, alors que son coéquipier américain Jake Gagne avait un peu plus de mal en 17e position, juste devant la première Superstock 1000 pilotée par Lorenzo Zanetti en 1’41.226 (ndlr : le record officiel en STK 1000 étant de 1’42.113, réalisé par Markus Reiterberger pour la pole position en 2017 sur sa Van Zon Remeha BMW S 1000 RR, on émettra quelques légers doutes sur la classification de la moto de Zanetti en Superstock. Celle de Rinaldi, auteur d’un chrono pharamineux la veille en STK, était inscrite en SBK le deuxième jour).

Loris Baz qui avait terminé 11e la veille à 1.267 sur sa BMW Gulf Althea en 1’41.129, était 12e en cette deuxième journée, en 1’40.707. Ce n’était certes pas transcendant, mais il n’en précédait pas moins la Ducati de Chaz Davies, en 1’40.723. Heureusement pour les Rouges, Marco Melandri amenait sa Panigale à la 5e place en 1’39.754. Les deux Yamaha officielles d’Alex Lowes et Michael van der Mark pointaient en 8e et 9e positions, à presqu’une seconde de leur coéquipier du jour Niccolo Canepa.

Pour Loris Baz, « Le test s’est plutôt bien passé, il a été complet et nous avons beaucoup appris. Je commence progressivement à connaître la moto, les réglages, etc. et je suis très satisfait du travail que nous avons fait ici. Je me bats toujours avec les pneus neufs et les solutions tendres, mais je ne suis pas particulièrement inquiet, c’est le début. Nous espérons améliorer encore à la fois à Portimao et ensuite en Australie bien sûr. »

En Supersport, Raffaele de Rosa (1.43.715) devançait de 0.1 Kenan Sofuoglu, qui avait réalisé la pole position record en 2016 en 1’42.969. Les prochains tests se dérouleront sur le circuit portugais de Portimao les 28 et 29 janvier.

Résultats de la deuxième journée de test :

Photo : Niccolo Canepa (© GMT 94)

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :